À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Dim 2 Mai - 6:39

DUCHESNE; QUAND ON DECOUVRE QUE LE DIABLE PORTE VRAIMENT DU PRADA...


97 personnes sur 100 qui regardaient Mimi dormir en déduisaient tous qu’elle était un ange. Les trois personnes restantes étaient ses parents et son frère. Car certes, inconsciente, Mimi ne manquait pas d’éblouir les gens avec son charme enfantin, mais dès qu’un rayon de soleil venait caresser ses paupières fermées pour la réveiller, elle reprenait ses habitudes et faisait en sorte que le monde sache que Mimi Force était réveillée. Et ce matin là ne faisait pas exception à la règle, d’autant plus qu’ayant passé la nuit à se déhancher, elle avait une sacrée gueule de bois. Elle s’était donc levée, et s’étirant et baillant comme elle n’aurait jamais osé le faire en public, elle s’était postée devant le miroir en pied qu’elle avait fait poser juste en face de son lit, et avait failli faire une attaque cardiaque lorsqu’elle avait aperçu son reflet. Elle avait les cheveux en bataille et d’épais cernes d’un mauve soutenu, qu’elle avait essayé de camoufler derrière une épaisse couche de fond de teint.

C’était peut-être pour ça qu’elle était de mauvaise humeur ce matin. Enfin, plus que d’habitude, s’entend. C’était peut-être aussi parce qu’elle avait été forcée de se rendre à Duchesne à pied. Ou alors parce que son professeur de biologie l’avait gratifiée de quatre heures de colle un vendredi après-midi car elle avait jeté un coup d’œil à son téléphone portable. Bref, elle jetait des regards assassins à tout le monde, glissait des remarques acides dans les quelques phrases qu’elle avait prononcée jusqu’à maintenant, et surtout refusait de s’afficher en compagnie de quiconque, même celle de son frère. C’était pour cela qu’elle déambulait dans les couloirs, seule – enfin, avec ses copines qui suivaient deux mètres plus loin – les yeux rivés sur son Blackberry, en train d’annuler les multiples rendez-vous qu’elle avait pris dans la journée. Elle finit par arriver dans la cour extérieure du lycée, où elle s’assit sur un banc, en n’oubliant pas de faire un petit signe de la tête pour décourager ses amis de faire de même.

S’étant retrouvée seule– réellement seule – elle rangea son portable dans son sac, croisa ses jambes et regarda le ciel. Il lui arrivait de rêver à une toute autre vie, l’opposé de celle quelle menait, rien qu’en observant le mouvement lent des nuages immaculés. Mais elle se disait qu’elle n’avait rien à envier aux autres, étant la fille d’un des plus riches hommes de Manhattan, plus jolie fille du lycée dont la beauté était vantée dans les magazines de mode, et ayant un frère jumeau merveilleux avec qui elle se lierait le temps venu. Elle sourit à cette dernière pensée. Quand elle l’avait su, elle avait été perplexe, mais au fond d’elle elle savait qu’il en aurait toujours été ainsi. Jack et elle étaient faits pour être ensemble, ni plus ni moins. Elle baissa un instant les yeux vers son sac, dans lequel son portable lui signalait qu’elle avait reçu un nouveau message, puis, ignorant le bruit insistant de l’appareil, elle concentra à nouveau son attention sur le ciel. Parfois, c’était si bon de se couper du monde, une seconde, une minute, ou même plusieurs heures, juste pour imaginer la vie que l’on n’aurait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Addison Parker
Silver Blood wannabe

Silver Blood wannabe
avatar

© Crédit Kit : Aandy

Messages : 275
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Âge du personnage : 15 ans
Localisation : Le Block 122

MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Mer 5 Mai - 7:38

Addison regardait par la fenêtre de la classe où elle était assise et totalement inattentive au cours. Elle ne regardait même pas ce qu’il se passait dehors, non la jeune fille était plongée dans un de ses souvenirs, une vie antérieure durant l’Antiquité Grecque. En ce temps là au même âge c’était une adulte et prête à être mariée sauf qu’elle n’avait aucune envie d’épouser celui que son père lui avait choisi. C’était à cette époque que sa route avait croisée celle d’Asmodeus pour la première fois, il y était pourtant vieux et déjà un homme important pour la cité. Cela avait été l’amour au premier regard. Bien sur il lui avait fallu plusieurs cycle pour faire plus ample connaissance et devenir les âmes fusionnelles qu’ils étaient aujourd’hui mais dès cet instant qu’elle était en train de revivre, Raziel avait su qu’elle le suivrait jusqu’au bout de l’enfer et c’était le cas de le dire.

Un coup de poing sur sa table fut surtout la blonde qui revint dans le présent pour découvrir son professeur d’algèbre qui la dévisageait. Son haleine nauséabonde lui remonta jusqu’au nez et Addy le fronça ostensiblement. Un perdant de Sang-Rouge qui se voulait une image de l’autorité, quelle honte, la direction de cette école n’avait-elle vraiment aucune dignité. Sans se départir de son flegme la lycéenne afficha un grand sourire sur son visage et demanda au professeur s’il y avait un problème. Surprit de cette réaction il lui demanda simplement de rester concentrée pour le reste de l’heure. Addi se décida à obéir simplement parce qu’elle n’avait rien de mieux à faire, malheureusement personne ne l’attendait pour le thé.

A la sonnerie de fin tous les élèves se levèrent d’un même mouvement et ce fut la course jusque dans les couloirs pour s’échapper au plus vite. Addison se leva doucement et prit le temps de ranger ses affaires, puis elle sortie son téléphone pour vérifier son agenda, c’était la pause et son calendrier était vide, qu’allait-elle bien pouvoir faire ? L’adolescente descendait le grand escalier quand son œil perçut une silhouette qu’elle détestait par-dessus tout, celle de Théodora Van Halen, un déchet de l’humanité avec des pull-overs depuis longtemps passés de mode. Un frisson de dégoût la parcouru et encore plus en apercevant Jack Force qui s’attardait sur la figure de la brunette. Cependant cela donna à Addy l’idée de trouver Mimi Force, son amitié pour la jeune fille était aussi fausse que les ongles de la directrice mais il fallait avoué que la petite blonde avait au moins le mérite d’avoir un caractère pire que le siens et puis elles s’entendaient maintenant depuis plusieurs années, même si depuis la rentrée Bliss Llewellyn lui faisait de l’ombre.

Addison trouva son amie dans la cour arrière et bizarrement bien seule. Elle devait être de bien mauvaise humeur pour ne pas avoir une troupe avec elle. Tant pis la blonde prit le risque et s’approcha avec un grand sourire.

« Alors qui aurais-tu envie de martyrisé pour passer tes nerfs ? »

Demanda-t-elle comme si elle demandait la météo en s’asseyant aux côtés de la fille du Rex. Pour sa part Addi s’amuserait bien à torturer Théo mais malheureusement Ryan lui interdisait de faire quoi que ce soit en rabat joie qu’il était lorsque c’était lui l’adulte de l’histoire. N’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Jeu 6 Mai - 6:15

Mimi était encore en train de rêver quand une voix familière l’interpella. Elle leva lentement la tête, prête à gratifier d’une bonne dose de remarques foudroyantes dont elle avait le secret celle – car c’était bien une fille- qui avait osé lui parler. Elle repoussa ses cheveux blonds de ses yeux, et rencontra le regard amusé de la petite Sang-Bleu Addison Parker. Enfin, petite était un grand mot, car Addison était aussi fausse et hypocrite qu’elle ne l’était elle-même, et c’était uniquement pour cela que Mimi se comportait avec elle en amie. Mieux vaut avoir ses rivales dans sa poche plutôt que contre soi. Et Addison était une rivale de taille, Mimi ne la sous-estimait pas.

Elle la regarda s’assoir à ses cotés en attendant une réponse et la jeune fille failli lui demander aussi poliment qu’elle ne l’avait fait avec ses autres amis de partir et de la laisser tranquille. Addison commençait sérieusement à l’agacer. Pas forcément parce qu’elle était venue la déranger alors qu’elle était seule, et tout le monde à Duchesne savait très bien que lorsque Mimi restait seule, il ne fallait surtout pas l’approcher, mais également parce qu’elle ne voyait pas très bien ce qu’elles avaient en commun. A part peut-être leur mépris pour Theodora Van Alen. Il était vrai également que depuis qu’elle restait avec Bliss, elle ne supportait plus grand monde. Exactement comme Addison, Mimi était amie avec Bliss uniquement pour être certaine que celle-ci ne devienne pas plus populaire qu’elle. La seule personne sur qui Mimi pouvait vraiment compter, c’était Jack, et personne d’autre. Encore heureux qu’il fasse partie de sa famille.

Elle se rendit compte quelques secondes trop tard que son interlocutrice attendait toujours une réponse.

« Si je devais martyriser quelqu’un pour me faire passer les nerfs, je crois que tous les Sang-Rouges de ce lycée seraient déjà morts depuis bien longtemps. »

Elle avait dit ça avec un léger sourire, sur le ton de la plaisanterie, bien qu’elle ne plaisante qu’à moitié. Mais Mimi avait une image à tenir, et celle de meurtrière ne rentrait pas dans ses objectifs.
Elle observa à la dérobée les autres élèves, se moquant intérieurement du petit couple de Sang-Rouge qui s’embrassait derrière un arbre, de la jeune fille qui cachait sa cigarette derrière sa paume de main, pendant qu’un garçon tentait désespérément de la lui reprendre. Elle émit un petit soupir irrité, puis revint à Addison.

« Dis-moi, tu n’aurais pas vu Jack aujourd’hui ? »


Cette question avait des allures innocentes, mais en réalité Mimi cherchait simplement à soutirer des confidences de la jeune blonde. Car elle avait vu son frère ce matin, et savait très bien où il se trouvait. Mais elle était sure que son jumeau lui cachait des choses qu’il ne dissimulait surement pas aux yeux des autres. Et Mimi détestait être mise dans ce genre de situations. Elle fit un grand sourire à Addison, pour l’encourager à en dire le plus possible. Qui sait, peut-être qu’elle pourrait lui servir à quelque chose, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Parker
Silver Blood wannabe

Silver Blood wannabe
avatar

© Crédit Kit : Aandy

Messages : 275
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Âge du personnage : 15 ans
Localisation : Le Block 122

MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Dim 9 Mai - 22:43

Addison ne rata pas le temps de réponse nécessaire à Mimi pour lui répondre, cela devait véritablement être un mauvais jour pour elle, comme si on lui avait annoncé qu’elle n’était plus la plus populaire du lycée ou pire. Et c’était une raison supplémentaire pour s’attardé à ses côtés et l’ennuyer. L’adolescente prit un instant pour imaginer ce que donnerait Madeleine en Sang-d’Argent et fut relativement satisfaite du résultat, elle avait été un Ange de Lucifer de toute façon, mais elle était désormais la fille de Michel, quelle honte. Addi dû retenir une grimace de dégoût à l’évocation du Rex dans son esprit, encore un empêcheur de tourner en rond mais dont la trop grande assurance le rendait aveugle à l’évident, le retour du Croatan.

Mimi annonça amèrement que tous les Sang-Rouge présents ici seraient déjà mort si elle avait pût passer ses nerfs, cela confirmait qu’elle était en pétard contre quelqu’un ou quelque chose et aussi qu’elle serait toujours efficace dans le clan ‘du mal’ mais il ne fallait pas non plus exagérer, c’était loin d’être au programme. Aussi la blonde se contenta d’afficher un sourire malsain qui faisait écho aux mots de la jeune fille qui était assise à côté d’elle. Sans autre préambule Mimi demanda ensuite si Addy n’avait pas aperçut Jack dans les couloirs. Oh si elle l’avait vu et allait donc répondre à la question de son amie par obligation, sauf que la Sang-Bleu n’allait se contenter de dire la vérité, non ce serait trop simple et quitte à em**rder Madeleine autant le faire bien. Car lorsque cela concernait son jumeau le cerveau de cette fille se réduisait à la taille d’un poichiche. Addison afficha alors un air grave et se tourna vers la blonde comme si elle allait lui annoncer la fin du monde.

« Mimi…je l’ai vu dans les couloirs en train de tripoter cette abomination de Van Halen… »

La jeune fille avait prit une voix affectée comme si elle était réellement désolée pour son amie que son âme sœur fricote avec une autre. Ce qui en plus était loin d’être le cas, Addison l’avait juste vu reluquer Théo et non ses mains parcourir son corps qui disparaissait de toute façon sous ses amples t-shirts. Mais Addi mentait depuis si longtemps que nul ne pouvait faire la différence entre la réalité et les mensonges qui sortaient de sa bouche. Puis comme si elle voulait rassurer Mimi, l’adolescente lui prit la main entre les deux siennes et déclara avec un faible sourire de compassion.

« Mais j’étais loin, peut-être que j’ai mal vu… »

Addy devait faire de grand effort pour fermer son esprit aux gens alentours tant elle rigolait intérieurement. Son jeu était certes très enfantin et digne d’une de ses séries qui passe à la télévision mais quand on s’ennuie tous les moyens sont bons pour se distraire. Et jouer avec Mimi était des plus divertissants et si en plus elle pouvait attirer des ennuis à Jack ou à Théodora c’était du bonus sur toute la ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Mer 12 Mai - 4:47

Mimi attendait toujours la réponse d’Addison, quand celle-ci se tourna vers elle, une expression grave sur le visage, comme si elle allait lui annoncer qu’elle avait un gros bouton en plein milieu du visage. Et puis, avec une voix où l’on sentait une désolation extrême elle lui annonça qu’elle avait vu Jack tripoter la petite Van Alen. A ses mots Mimi sentit son sourire se crisper. Et comme si ce n’était pas assez, elle ajouta qu’elle avait surement mal vu, et qu’elle n’était sure de rien. Tout de suite, Mimi se détendit, car Addison venait de commettre une grave faute. Si elle disait réellement la vérité, elle lui aurait annoncé immédiatement ce qu’elle avait vu à propos de son frère, et dans le cas où elle ne l’aurait pas fait, comme à présent, elle aurait affirmé avoir vu Jack et Theodora, et non essayer de semer le doute dans les pensées de Mimi en lui disant qu’elle était trop loin pour bien voir. Alors comme ça, Addison croyait la prendre au petit jeu où elle était la reine ? Elle se trompait, et sur toute la ligne… Mais Mimi allait continuer à lui faire croire qu’elle était tombée dans le panneau, et qui sait, peut-être réussirait-elle à la ridiculiser à la fin….

Ce que Mimi refusait d’admettre, c’était qu’une partie de son cerveau, celle qui commandait ses instincts, ne lui dictait qu’une chose, c’était de sauter sur Van Alen pour lui crever les yeux, ou la tuer, ce serait encore mieux. Car elle n’était pas tout à fait sure qu’Addison mentait, à vrai dire, elle n’était pas sure du tout, mais elle se persuadait du contraire, pour éviter de souffrir. Elle refoula toutes ses idées, puis plongea son regard dans celui de son amie, en essayant de prendre une expression déroutée et légèrement blessée. Elle soutint le regard de la jeune fille pendant une bonne minute, puis baissa les yeux et émit un petit sanglot en s’efforçant de faire couler des larmes. Elle releva finalement la tête, puis essuyant prestement ses yeux humides du revers de sa main, et dit d’une voix d’où pointait une fausse souffrance.

« Je… Je suis… vraiment navrée que tu me vois ainsi, Addison. Mais tu vois, ce que tu viens de dire me perturbe, parce que ça ne fait que confirmer mes soupçons sur Jack. »

Elle frissonna dans un geste convulsif, riant intérieurement, puis continua de la même voix brisée.

« Je n’en peux plus Addison. Je supporte, je me tais, chaque nuit je fais des cauchemars où je vois Jack m’abandonner pour une autre fille, qu’il trouverait plus belle, plus intéressante que moi. Mais maintenant que je sais que c’est Van Alen, il ne me reste plus qu’à mettre en place un petit plan qui me débarrasseras d’elle d’une manière disons… définitive. »

Elle renifla, en touchant nerveusement le banc sur lequel elles étaient assises. Elle ne cherchait qu’à effrayer Addison, car si Mimi se souvenait bien, elle était du genre à se plier aux ordres de l’autorité, plus particulièrement du Rex, et donc un meurtre ne devait pas rentrer dans ses habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Parker
Silver Blood wannabe

Silver Blood wannabe
avatar

© Crédit Kit : Aandy

Messages : 275
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Âge du personnage : 15 ans
Localisation : Le Block 122

MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Sam 22 Mai - 8:57

Si Addison avait dû décerner une récompense à Mimi cela aurait probablement été le razzie de la pire actrice, du moins pour la prestation qu’elle lui offrait là tout de suite. Une preuve que Jack court-circuitait complètement son système, ce qui paraissait incompréhensible à la lycéenne qui avait ce garçon en horreur. Avec son air d’Ange et sa popularité à la noix. N’importe quoi ! Elle écouta donc la jeune fille fait son mélodrame et avouer qu’elle avait honte d’un tel comportement en public, se laisser aller à ses émotions puis elle proposa de porter atteinte à l’intégrité physique de Théo.

Si l’idée de fond intéressait grandement Addison elle savait que Ryan serait totalement contre. Car comme si ce n’était pas suffisant de devoir se nourrir de Sang Rouge alors que Raziel mourrait d’envie d’avoir à se délecter d’un vampire, elle devait en plus paraitre gentille. Sur ce point elle se demanda si cela signifiait laisser croire à Madeleine qu’elle avait gagné le jeu de l’arroseur arrosé. Non impossible, Addi voulait bien être sympathique avec sa meilleure amie mais trop c’était trop. Non seulement elle ne pouvait pas se laisser entrainer dans une affaire sombre avec la mort d’Aggie Carondolet mais l’Ange ne pouvait pas non plus laisser à la fille du Rex l’opportunité de croire qu’elle mentait mieux qu’elle. Qui le faisait depuis l’enfance ?! Addison ! Asmodeus ne lui avait pas tout apprit pour qu'une simple Sang-Bleu la surpasse si facilement, enfin Raziel pouvait tout de même faire croire à Mimi que cela marchait un peu, elle ne serait pas sa meilleure amie sans cela.

« Allons Mimi, je sais que tu as de la peine mais c’est à moi que tu veux faire croire que tu irais jusqu’à de tel extrémités ?! Non ça ne jouerait pas en ta faveur en plus. »

Cela avait été dur d’ôter toute pointe d’amusement dans sa voix mais Addy maitrisait son sujet et pensait honnêtement que s’en prendre à la jeune Van Alen n’aiderait en rien son cas. Jack qui se posait perpétuellement des questions finirait par questionner sa sœur, qui serait assez jalouse pour faire payer à quelqu’un une relation quasi inexistante. Non il fallait être plus subtile et garder un air sérieux, ce qu’Addison avait de plus en plus de mal à faire tant elle trouvait cette situation ridicule. Cette journée devait réellement être affreuse pour Mimi et bizarrement elle n’avait aucune intention d’arranger ça. Bien sur elle le ferait, c’était sa mission.

« Cette Théodora n’est qu’un puceron que tu peux écraser du bout du doigt. Concentre toi plutôt sur ton frère, fait lui une surprise, un dîner romantique ou un truc du genre. Tu vaux mieux que cette demi-sang ! »

La tristesse et l’affliction avait disparue de la voix d’Addison pour faire place à la complicité et la malice. Même si elle feignait son amitié avec Mimi elle pouvait parfaitement comprendre ce qu’elle ressentait. D’accord cela partait d’un mensonge de Raziel mais elle savait qu’elle n’aimait pas ces femmes que fréquentait Ryan et adorait passer des moments avec lui sans qu’ils ne soient père et fille. Madeleine était nettement plus fréquentable lorsque son monde tournait rond et il était hors de question qu’Addy laisse cet enquiquineur de Benjamin Force faire de l’abomination Van Alen une personne importante de la communauté vampirique. Sa place était la même qu’Allegra, étendue quelque part et à l’agonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Mar 8 Juin - 6:08

La jolie bouche de Mimi se tordit en une légère grimace lorsqu’elle vit qu’Addison avait vu clair en son jeu. Plutôt maligne celle-là. C’était vrai qu’il était difficile de l’avoir, vu qu’elle mentait comme elle respirait et qu’elle était une fine manipulatrice. Mimi avait donc comprit qu’elle ne pourrait pas battre Addison sur le plan de l’hypocrisie. La jeune fille avait bien évidemment plein d’autres armes dans son arsenal, mais comme Addison avait été sa meilleure amie pendant une longue période, et qu’elle se considérait encore comme telle, elle en connaissait une bonne partie, et arriverait donc facilement à les déjouer, et à les retourner contre elle. Mimi avait du mal à savoir ce qu'Addi pensiat, vu que le ton de sa voix aurait été le meme que si elle débattait du crash boursier ou des catastrophes écologiques. Et en plus, elle trouvait qu’Addison se comportait bien trop familièrement avec elle à son gout. D’abord, personne ne l’avait autorisée à s’assoir, personne ne lui avait donné la parole, et surtout, personne ne lui avait affirmé qu’elle pouvait se moquer de Mimi sans en payer les frais. D’accord elles étaient proches, mais ce n’était pas une raison. La preuve, Jack avait préféré garder ses distances plutôt que de venir lui demander ce qui n’allait pas. Le seul motif pour lequel Mimi n’envoyait pas Addison balader, c’était qu’elle était fatiguée et qu’elle n’avait pas envie d’engager une dispute.
Addison continuait à parler, toujours très sérieuse, bien que Mimi ne l’écoute qu’à moitié. Par contre, elle saisit très bien qu’Addison était en train de lui donner des conseils sur sa relation avec son frere. Jamais personne n’avait dit à Mimi comment se comporter avec son Jack. Parce que c’était son frère bon sang, pas celui de quelqu’un d’autre. Mais Mimi, ne se donna pas la peine de le lui faire remarquer. Au contraire, Mimi fit une moue pensive, puis dit:

« Mouais.. Ca pourrait etre une bonne idée, bien que j'ai toujours des doutes. Dis moi, tu penses vraiment que Jack éprouverait.. plus que de l'amitié pour Van Alen?»

Elle prononça sa dernière phrase lentement, avec difficulté, comme si les mots l'étranglaient avant de sortir un à un de sa bouche; Elle se tourna vers son amie, attendant sa réponse. A ce stade de la conversation, Mimi se fichait pas mal de savoir si son frere sortait avec telle ou telle autre fille. Elle voulait juste, qu'on la laisse broyer du noir tranquille. Ce qui ne lui ressemblait pas bien sur, et c'était une des raisons pour laquelle elle ne s'isolait pas complètement.Parce qu'entre la reine du lycée et la looseuse de service, il n'y avait qu'un pas, que Mimi ne franchirait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Parker
Silver Blood wannabe

Silver Blood wannabe
avatar

© Crédit Kit : Aandy

Messages : 275
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Âge du personnage : 15 ans
Localisation : Le Block 122

MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   Mer 23 Juin - 23:56

Addison eut envie de rigoler en voyant la tête de pokémon qu’afficha Mimi. Et dire que cette moue lui rapportait de l’argent lorsque des agences l’engageaient, n’importe qui était capable de cette parade mais la blonde garda son sérieux, fléchissant réellement à la question. Elle avait beau avoir inventé la partie sur le flirt entre Jack et Théo mais cela ne signifiait pas pourtant que le jumeau de sa meilleure amie ne regardait une autre fille presque en permanence. Plus d’une fois alors qu’Addy était tapie dans l’ombre elle avait surprit des regards qui en disaient long. Elle ne comprenait pas ce que ce type pouvait trouver à une sang-mêlée alors qu’il avait une jumelle. C’était comme choisir du chocolat en poudre plutôt que le vrai à mettre dans son lait chaud.

Pour une fois l’adolescente ne savait trop quoi répondre. Mentir là tout de suite n’avait aucun intérêt mais une réponse honnête ne satisferait probablement pas Madeleine et son humeur massacrante. D’un autre côté l’irrité un peu plus pour qu’elle s’en prenne à la fille Van Alen pourrait être amusant. Immolation par une bougie, noyade dans l’Hudson, quelque chose dans ce gout là pourrait être du meilleur effet dans les journaux mais un peu moins dans la communauté vampirique. En même temps Addi ne serait pas celle qui serait accusé mais Madeleine était capable de dire de qui venait l’idée.

Mais avec tout ça elle n’avait toujours pas répondu à la question de son amie et cette dernière devait commencer à penser qu’elle avait une mémoire de poisson rouge. Mais elle ne savait toujours pas quoi répondre, est-ce que Jack était louche ? Oui mais la lycéenne ne le portait pas non plus dans son cœur à moins d’envisager d’en faire son prochain dîner. Elle porta un doigt à ses lèvres comme pour dire ‘chut’ mais cela montrait plutôt qu’elle réfléchissait. Finalement d’une voix douce elle déclara.

« A-t-il déjà éprouvé plus que cela pour Gabrielle ? Car on sait toutes les deux pourquoi Théodora l’intéresse… »

Ce n’était pas vraiment une réponse ou alors celle digne de ce qu’on peut recevoir de la part d’un psychologue lorsqu’on est allongé sur son canapé. Mais c’était mieux que de donner un véritable avis, ce qui ne plairait de tout façon pas à Mimi. Elle était un peu trop parfaite au gout de beaucoup et son jumeau ne l’était clairement pas assez, la façon dont il posait les yeux sur la demi-sang n’avait rien d’innocent.

« Mais il a toujours fini par revenir vers toi…finalement il n’y a pas de raison que ça change dans ce cycle ! Je me suis encore affolée pour rien, je tiens simplement à toi. »

La blonde eut un mouvement de main et la posa sur l’épaule de son amie dans un geste se voulait rassurant et complice. Cela donne à Addi envie de vomir mais c’était nécessaire pour les apparences. Prenant en compte le caractère explosif de la fille du Rex elle la retira assez rapidement avec un petit sourire.Relativement lasse de ce jeu qui ne l’amusait finalement pas tant que ça puisque Madeleine s’amusait à faire la forte tête, Raziel essaya de trouver un moyen de s’enfuir avant que son amie ne lui réponde et commence à déballer son sac. Elle n’en avait rien à faire que Benjamin soit un coureur de jupon même si penser à Théo lui donnait envie de se mettre deux doigts dans la gorge. Mais après tout si Mimi arrêtait de se prendre pour la reine du monde alors peut-être y aurait-il assez de place pour un prince à ses côtés. Ce fut une voix lointaine qui se révéla sa planche de salut. Kristy, une élève de son cour de math l’interpella au loin et le vampire sauta sur l’occasion.

« Il faut que j’y aille mais appelles-moi si tu veux qu’on en parle… »

Avec un dernier sourire tendre pour sa supposée meilleure amie Addison se leva et trotta jusqu’à sa camarade de classe trop heureuse d’échapper à son calvaire. Comment sa volonté d’embêter la fille du Rex avait pu à se point se retourner contre elle. La lycéenne devait se méfier, l’ennemi pouvait se révéler plus fort que prévu.

[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duchesne, quand on découvre que le diable porte vraiment du Prada...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le diable s'habille en prada. | Featuring ▬ Mack.
» "Quand la Française dort, le diable la berce"
» Quand les démons pactisent avec le Diable [attention âme sensible à éviter] /!\ -18ans
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_Le Sanctuaire de Blue Bloods
 :: {°_Trace des RP du passé
-
Sauter vers: