À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [hopital]. truth hurts; lies worse.

Aller en bas 
AuteurMessage
Theodora S. Van Alen
up in the sky

up in the sky
avatar

© Crédit Kit : always*love

Féminin
Messages : 279
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 28
Âge du personnage : quinze ans.
Localisation : new york city.

MessageSujet: [hopital]. truth hurts; lies worse.   Lun 30 Mai - 10:06

Schuyler vivait un rêve en ce moment. Malgré la menace énorme des Sang D'argent, Sky' ne s'était jamais sentie si en paix. Elle en avait presque oublié les dangers qui rodaient, les recherches interminables qu'elle avait passé dans la bibliothèque avec Oliver, la peur qui la taraudait à chaque fois qu'elle mettait un pied dehors le soir tard... L'amour la changeait beaucoup, et pourtant, elle ne pouvait rien montrer. Elle n'avait pas le droit de crier sur tout les toits qu'elle l'aimait et qu'il l'aimait en retour. Ils n'avaient pas le droit de se voir en public, de se tenir la main, de se prendre dans les bras, de s'embrasser, et ils évitaient même de se parler et de se regarder. Sky' essayait même de s'empêcher de penser à lui lorsqu'elle était au lycée de peur qu'Oliver ne découvre quelque chose lié à une maladresse de langage ou un regard en coin. La journée à Duchesnes c'était horrible. Horrible de le sentir passer à côté d'elle et de feindre de ne pas l'avoir vu alors qu'elle n'avait qu'une envie: courir dans ses bras. Cela ne faisait que trois jours qu'ils étaient officiellement secrètement ensemble quand l'univers de Schuyler fut chamboulé. Comme si elle ne pouvait pas être heureuse sans que quelque chose de négatif se produise en retour. Le karma ça s'appelait c'était bien ça ?

Sky' était rentrée à la maison le jeudi soir enfin contente de pouvoir voir sa grand mère. Elles avaient besoin de parler. La jeune ado avait un millier de questions à lui poser sur les Sang-Bleu, les Sang-d'Argent et aussi sur elle même. Cela faisait maintenant une semaine que Cordélia était partie. Ca avait été un supplice pour Sky' d'attendre tout ce temps. Heureusement, Jack était là et lui avait changé les idées. Ce jeudi là, Schuyler avait jeté son sac sur son lit dans sa chambre et était descendue manger d'un pas rapide. Sa grand-mère était déjà assise et lui sourit lorsqu'elle arriva. Tout tremblante à l'intérieur, Sky' s'arrête à sa chaise à l'autre bout de la table. On aurait dit un repas royal où les personnes mangeaient aux deux pôles les plus éloignés de la pièce. C'était un peu ridicule mais sa grand mère avait instauré cette distance entre elles depuis qu'elle était toute petite. Elle ne montrait jamais son affection et restait toujours distante. Sky' ne se souvenait pas d'avoir vu sa grand mère la prendre une seule fois dans ses bras. C'était étrange comme relation.

    Cordélia : « Bonsoir Schuyler. Comment vas-tu ? »
    Sky' : « Je... Je.. En fait j'avais quelques questions à te poser. »


Le coeur de Sky' s'était embalé. Elle avait peur mais elle s'était lancée parce que de toutes façons, il n'y avait aucun moyen doux d'aborder la question. Elle s'assit lorsque Cordélia lui fit signe et regarda sa grand mère en retenant son souffle.

    Cordélia : « Je t'écoute Schuyler. »


Schuyler voyait au son de sa voix que sa grand mère se doutait que c'était quelque chose de sérieux. Schuyler regarda de l'autre côté de la table soudainement silencieuse. Elle l'avait voulue cette conversation mais maintenant qu'elle était devant la personne qu'elle voulait voir, elle ne savait pas par où commencer. Elle n'avait jamais eu de grandes conversations profondes avec Cordélia et elle ne savait pas trop comment s'y prendre. Sky' décida de se jeter à l'eau. Elle lui parla de ses recherches, du fait qu'elle ai découvert un journal qui appartenait à une mystérieuse Catherine Calver, puis elle lui dit qu'elle avait apprit pour les Liens qui unissaient deux blue bloods. Elle lui en demanda plus et pourquoi elle ne lui en avait pas parlé lorsqu'elle avait apprit qu'elle était une sang bleu.

C'est à ce moment que la vie que Sky' changea. Elle apprit alors la vérité sur qui elle était et qui était sa mère. Elle apprit que Gabrielle était autre fois une vampire liée à Michael - connu sous le nom de Charles Force - et qu'elle avait brisé ce lien pour son père - Stefan Chase. On sentait la rancoeur encore présente en Cordélia. La connaissant comme elle la connaissait, Sky' pouvait dire que Cordélia n'avait pas pardonné à Gabrielle son choix. Gabrielle avait choisi de renier ses origines pour un humain. Elle qui était vampire par Choix et non pas par Péché. Oui, Cordélia avait aussi avoué à Sky' que sa mère était l'une des originelles qui était descendue après la chute de Lucifer sur terre, devenant ainsi une Blue Blood.

La suite était très floue pour Sky'. Complètement bouleversée d'apprendre pourquoi sa mère était dans le comas, elle s'était levée de table et était partie en courant. Elle avait claqué la porte et s'était enfuit dans le seul endroit où elle savait qu'elle pouvait être presque en paix. Non, non pas au près de Jack. Même si elle aurait bien aimé. C'était auprès de sa mère, dans sa chambre d'hopital. Les infirmières avaient l'habitude de voir Sky' arriver le dimanche pour visiter sa mère mais elles connaissaient bien Sky' alors la laisser aller la voir en soirée n'avait pas posé de problèmes. Schuyler avait laissé la porte entre ouverte et s'était agenouillée au près du lit de sa mère.

Elle était toujours aussi belle et avait toujours le même air paisible qui flottait sur son visage. Enfin maintenant qu'elle le notait, Sky' pouvait voir un brin de tristesse dans le sourire figé de Gabrielle. Elle lui prit sa main et la serra entre les siennes. Elle était très en colère contre sa grand mère à ce moment là. Elle lui avait caché la vraie raison de l'absence de sa mère. Sky' comprenait maintenant pourquoi son cas était «miraculeux» du point de vue des médecins. Ils ne savaient pas qu'elle pouvait rester comme ça jusqu'à la fin de ses jours. Ils ne savaient pas qu'elle avait fait ça par amour en brisant l'une des rares choses sacrées de leur race.

Quelques larmes coulaient sur les joues de Schuyler. Elle parlait à Gabrielle en lui disant qu'elle savait. Qu'elle était au courant. Sky' lui en voulait aussi un peu. après tout elle l'avait abandonnée. Mais Sky' serait hypocrite de dire qu'elle ne comprenait pas. Qu'elle même n'aurait pas fait la même chose. Son coeur était d'autant plus serré qu'elle avait réalisé que ce qu'il s'était passé pouvait très bien arriver à Jack aussi. Et à elle même par la même occasion. Ils étaient eux aussi dans l'illégalité. Gabrielle avait choisi une voix assez facile pour elle. Elle avait évité le feu noir qui l'aurait détruite en détruisant l'héritage qu'elle portait en elle. Mais Jack et Sky' risquaient ce feu noir. Ils jouaient avec leur vie. Ce qu'elle trouvait presque amusant quelques heures avant n'avait plus rien d'amusant. La réalité l'avait rattrapée.

La miss resta agenouillée au lit de sa mère. Elle avait comprit beaucoup de choses ce soir. Pourquoi elle ne se souvenait de rien, pourquoi elle n'avait pas eu besoin de boire de sang humain encore. Elle n'était vampire qu'en partie. Une grande première et une abomination pour certains. Tout ce temps où elle s'était demandée si elle avait vraiment partagé d'autres moments avec Jack dans une vie antérieure suite au souvenir qu'elle croyait avoir vu un jour. Tout ça n'était pas vrai. Mais alors... Est-ce qu'il savait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moy-destiny.ze.cx
Benjamin J. Force
Sang~Bleu
Sang~Bleu
avatar

© Crédit Kit : //

Messages : 188
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Dans Manhattan

MessageSujet: Re: [hopital]. truth hurts; lies worse.   Dim 5 Juin - 5:07

Ma vie avait légèrement changé il y avait seulement quelques jours. Je m'étais rendu compte que je ressentais des choses pour Théodora et j'avais finis par franchir la barrière interdite en l'embrassant et en entretenant une relation secrète avec elle. Mais ce n'était pas si facile que ça... en effet, j'avais eu plusieurs fois des remarques de ma soeur qui semblait jalouse de l'attention que je portais à la jeune sang mêlée mais elle ne savait rien de la relation, sinon je le saurais, oh que oui ! Et vous pouvez me croire ce serait loin d'être très drôle.

Voilà deux heures que j'étais à l'hôpital, et franchement je commençais à en avoir plus que marre... Aujourd'hui nous étions jeudi et comme tous les jeudi soir j'avais entrainement avec le reste de l'équipe de Duchesne. Nous commencions comme d'habitude, par un échauffement mais cette fois les esprits s'échauffèrent sans vraiment de raisons particulières. Le problème un sang bleu et un sang rouge... le sang rouge ne fait pas long feu, d'où ma présence à l'hopital, en tant que capitaine je n'avais pas spécialement le choix. Donc voilà je trainais dans les couloirs proche de la chambre attendant que les parents se décident à quitter leur poste pour venir voir leur fils. Une chose positive, il n'avait rien de grave, une fracture au bras, et un mauvais coup à la tête qui lui vaudrait de l'observation.

Je finis par descendre chercher quelque chose à boire avant de remonter une dernière fois et rentrer enfin chez moi. Je passais donc à l'espèce de cafétéria de l'hôpital et achetais un soda avant de remonter et d'aller chercher mes affaires dans la chambre. Il avait l'air déjà un peu mieux, même s'il semblait encore à moitié dans un monde parallèle. Je lui expliquais ce qu'il venait de se passer, mais je n'étais pas certain que le sang rouge ait compris un quart de ce que je venais de lui dire. Il me demanda d'appeler une infirmière en partant parce qu'il n'était pas bien. Le problème c'est qu'il était pile l'heure du changement des équipes, alors pour trouver une infirmière ce n'était pas simple.

Je cherchais dans le couloir personne, je finis donc par changer de service, une infirmière c'était une infirmière non ? C'est ainsi que je me retrouvais sans le savoir dans le même couloir que la chambre de la mère de Théodora, et d'elle même. C'est là que j'en trouvais une et lui demandais de passer dans la chambre pour lui donner quelque chose et en même temps elle commença à me parler de deux ou trois trucs dont je m'en fichais complètement mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodora S. Van Alen
up in the sky

up in the sky
avatar

© Crédit Kit : always*love

Féminin
Messages : 279
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 28
Âge du personnage : quinze ans.
Localisation : new york city.

MessageSujet: Re: [hopital]. truth hurts; lies worse.   Dim 5 Juin - 9:45

Schuyler attendait une réponse de sa mère, un geste, une pression de doigts. Mais rien ne se produisit, comme d'habitude. Les médecins lui avaient dit qu'il suffisait d'un mot, d'une odeur, d'un son, pour que Allegra se réveille. En général ça se passait comme ça pour les gens dans le comas. En général. Cela faisait quinze ans que Schuyler venait tous les dimanches au chevet de sa mère avec des magasines, des histoires et tout ce qu'elle pouvait lui ramener. Elle lisait tout dans les journaux, elle lui rapportait les moindres faits. Mais il n'y avait jamais eu un geste qui trahirait le moindre réveil. Ce jour là, Schuyler avait pensé que ça serait bon. Qu'Allegra attendait simplement que Sky' se souvienne de qui elle était et qu'elle apprenne tout ce qu'elle avait à savoir sur les Blue Blood. Mais non. Toujours rien. Allegra avait toujours un visage impassible et restait plongée dans son sommeil de Blanche Neige.

Sky' sécha des larmes qu'elle n'avait pu réprimer avant de se relever. Elle n'en saurait pas plus ce soir. Les yeux rouges, Schuyler embrassa la joue de sa mère avant de sortir de la chambre. A peine avait-elle passé la porte qu'elle se trouva nez à nez avec l'infirmière qui parlait à ... Benjamin Jack Force. Le coeur de Schuyler se remit à battre à une vitesse impressionnante. Ils n'étaient pas censés se parler, se regarder ou même se toucher mais il était là, à cet étage, en face de la chambre de sa mère. L'infirmière demanda à Jack où était la chambre du dit patient avant de s'éloigner vers un téléphone de service pour transmettre le message. Schuyler se retrouva alors seule - ou presque si on enlevait les médecins et infirmières qui étaient dans le couloir - face à Jack. Elle ne lui avait jamais parlé de sa mère, elle n'était pas sure qu'il sache qu'elle était dans cet hopital. Ou peut être que si après tout. C'était l'exemple en chair et en os qu'il ne fallait pas détruire les liens. Ca ne l'aurait pas étonnée que le comité ne prenne pour exemple Allegra et Charles pour appuyer leurs dires. Néanmoins, par réflexe, elle tira un peu la porte pour cacher le lit derrière elle.

Schuyler tenta d'essuyer encore ses yeux pour ne pas que Jack les remarque. Que faisait-il ici ? A vrai dire elle s'en fichait un peu. Elle était contente de le voir. Son coeur ne se calmait pas. Comme toujours quand elle était près de lui. Cette fois ci, en plus de son coeur qui battait fort, elle sentait une boule dans son ventre qui menacait de la faire pleurer encore. Mais pas question qu'elle pleure devant lui. Pas question. Elle le regarda en prononçant « Tu savais n'est-ce pas ? » en guise de bonjour. A vrai dire elle s'en fichait qu'on les voit parler tous les deux. Elle avait d'autres inquiétudes en tête et ça l'étonnerait que Mimi ne soit ici.

Elle se souvenait encore la conversation qu'ils avaient eu tous les deux dans l'appartement de Brooklyn où Jack lui avait dit qu'elle ne savait pas tout sur elle même. Est-ce qu'il savait qu'elle était demi vampire ? Il savait pour sa mère ? Sans aucun doute. Après tout son père était Charles Force, anciennement lié à sa mère. Elle avait senti un peu de rancune envers Jack, qu'il ne lui ait rien dit. Elle ne comprenait pas pourquoi on lui avait caché quelque chose de cette importance. Mais elle savait qu'elle ne pourrait jamais vraiment lui en vouloir. Il lui suffisait de plonger ses yeux dans les siens pour le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moy-destiny.ze.cx
Benjamin J. Force
Sang~Bleu
Sang~Bleu
avatar

© Crédit Kit : //

Messages : 188
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Dans Manhattan

MessageSujet: Re: [hopital]. truth hurts; lies worse.   Lun 6 Juin - 7:12

J'étais en train de discuter avec l'infirmière qui était en train de me parler de ses heures supplémentaires et qui râlait qu'il n'y avait personne au dessus. Mais qu'est ce que je pouvais faire ? Bref elle finit par me demander le numéro de la chambre et quelques informations sur l'état du jeune sang rouge. Je la remerciais poliment et me retournais et fus surpris.

Je tombais face à face avec une Théodora assez mal au point, elle avait les yeux rougis par des larmes qu'elle avait certainement tentée d'essuyer. Je m'avançais un peu vers elle, elle me regarda et me demanda si je savais. Je hochais la tête positivement. La dernière chose que je voulais c'était lui mentir, mais sur ce sujet là j'avais sentit que ce n'était pas à moi de lui dire : " Charles m'en a parlé alors que je lui parlais de ... nos recherches.". J'avançais vers elle et bien que nous soyons dans un lieu public je la prenais dans mes bras je pensais qu'elle en avait vraiment besoin. Ce calin fut rapidement, je ne voulais pas non plus tenter le diable. Je lui prenais les mains en lui souriant : " Je ne voulais pas te cacher quoi que ce soit Théodora mais ce n'était pas à moi de t'en parler. Ta grand mère devait le faire. " J'espérais qu'elle ne m'en voulait pas, j'aurais peut être dû lui donner quelques informations surtout que si elle ne se doutait de rien c'était de ma faute en quelques sortes, à cause de ce souvenir que je lui avais envoyé. Je passais ma main sur son visage et essuyais une légère larme ou plutôt goutte qui restait avant de reprendre sa main. Je lui avais caché ce que je savais la dernière fois au loft mais je ne voulais pas lui gacher la soirée, surtout qu'il y avait peu de chance que l'on se revoit si facilement. J'avais peut être fais une erreur mais il était bien trop tard pour revenir en arrière.

Rester là dans le couloir ce n'était pas terrible, surtout que même s'il était tard, il y avait pas mal de passage des infirmières et à ce que j'avais vu on ne pouvait pas vraiment contrôler leurs langues. " Tu voudrais pas qu'on descende à la cafétéria ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodora S. Van Alen
up in the sky

up in the sky
avatar

© Crédit Kit : always*love

Féminin
Messages : 279
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 28
Âge du personnage : quinze ans.
Localisation : new york city.

MessageSujet: Re: [hopital]. truth hurts; lies worse.   Jeu 9 Juin - 8:06

Schuyler regardait Jack tandis qu'il lui disait que Charles lui en avait parlé. Elle se souvenait maintenant que Jack lui avait mentionné qu'il en avait parlé à son père, du problème des sang d'argent et qu'il avait dit que le comité s'en chargeait et que rien de tel existait. Maintenant qu'il lui mentionnait le fait que Charles lui avait dit qu'elle n'était pas une vampire « pure », elle se rendit compte que Charles avait forcément menti. Il avait vécu à la même époque que sa grand mère, elle était même sa mère techniquement. Ils étaient aussi ensemble à l'époque de Plymouth. Il avait du vivre la terreur des sang d'argent. Il avait donc menti à Jack. Mais pourquoi ? Est-ce qu'elle devait lui dire ce qu'elle venait de découvrir ? Que Charles leur avait caché quelque chose ?

Schuyler était dans ses pensées lorsque Jack la pris dans ses bras. Elle se senti un peu réconfortée même si ce fut très bref. Ce geste l'avait beaucoup surprise à vrai dire, elle aurait pensé que Jack l'aurait emmenée dans un coin un peu moins fréquenté et visible avant de la prendre dans ses bras ou même lui parler. C'était connu que les murs avaient des oreilles et sans doute que Mimi avait des relations dans l'hopital. Enfin, à cet étage c'était peu probable. C'était les soins à long terme et il n'y avait pas énormément de patients dans les chambres. A vrai dire, les gens qui étaient là ne restaient que très rarement plus de six mois. Schuyler en avait vu passer des gens depuis le temps qu'elle venait là tous les dimanches. La seule personne récurrente, était sa mère. Les docteurs qualifiaient son cas d'affaire étrange, anormale. Les gens ne restaient jamais dans le comas plus de sept ans, dix à la limite. Mais presque dix sept ?? C'était juste incompréhensible.

Sky' leva les yeux vers lui avant de les détourner rapidement lorsqu'il lui dit que ça n'était pas à lui de lui dire. Il n'avait pas tord. Mais elle aurait aimé savoir. La miss prit une petite inspiration avant de parler. « Je crois qu'elle n'est pas la seule à nous avoir caché des choses. ». Elle le regarda espérant qu'il avait compris mais en doutant énormément. Elle ne voulait pas trop en parler dans le couloir. On ne savait jamais. Elle releva les yeux vers lui lorsqu'il passa une main sur sa joue. Elle ne pensait vraiment pas aux conséquences à ce moment là. Ils auraient presque pu être deux amoureux normaux à ce moment précis. Ils n'avaient plus le poids de l'épée de Damoclès au dessus de leur tête.

Elle fut ramenée à la réalité par Jack qui proposa qu'ils descendent à la cafétéria. Elle secoua négativement la tête. Il y aurait autant de monde là bas qu'il n'y en avait dans ce couloir. S'ils voulaient qu'ils discutent, il allait falloir trouver un autre endroit. Et elle avait son idée. « C'est trop risqué la cafétéria. Ici plutôt. ». Elle tira sa main qu'elle n'avait pas laché depuis qu'il l'avait prise et l'entraina dans la chambre où reposait sa mère. Elle s'expliqua, ne sachant pas ce que Jack savait sur Gabrielle. « Les infirmières sont déjà passées, personne ne nous dérangera. » Elle désigna d'un signe de tête sa mère allongée sur le lit. « Elle dort depuis bien longtemps. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moy-destiny.ze.cx
Benjamin J. Force
Sang~Bleu
Sang~Bleu
avatar

© Crédit Kit : //

Messages : 188
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Dans Manhattan

MessageSujet: Re: [hopital]. truth hurts; lies worse.   Lun 13 Juin - 2:40

Théodora ne semblait pas tellement m'en vouloir, c'était une bonne chose. Je n'aurais pas voulu qu'elle refuse de me parler à nouveau parce que je ne lui avais pas dis qu'elle n'était pas une sang bleu pure, pour elle cela pouvait avoir beaucoup d'importance, mais pas pour moi ! Elle restait Théodora, la fille de Gabrielle et surtout celle qui m'attirait tellement... Qu'elle soit sang bleu ou seulement à moitié ne m'intéressait pas du tout. Je plissais les yeux lorsqu'elle me dit qu'il n'y avait pas qu'elle qui avait mentit. Qu'est ce qu'elle voulait dire par là ? Je n'étais pas certain de comprendre, le couloir n'était certainement pas le meilleur endroit pour discuter de ça, mais tant pis, il fallait que je sache : _" Tu penses à qui en disant ça ? Je ne suis pas certains de comprendre.." J'aurais voulu que toutes ses histoires de vampires, de damnation et tout le bazars ne disparaissent ne serait ce que lorsque j'étais avec Théodora, j'aurais tellement aimé à cet instant, être simplement un humain comme tous les autres et non Abbadon.

Je proposais à Théodora de descendre à la cafétéria, il faut dire que l'hôpital ne renfermait pas vraiment d'endroit discret pour discuter, mais être vu à la cafètériat avec la jeune sang mêlée ne m'embêtait absolument pas, j'étais peut être inconscient, mais je voulais lui parler. Mes espoirs s'effondrèrent soudainement lorsqu'elle secoua la tête négativement. Je retins un soupire, mais d'un sens je comprenais peut être voulait elle profiter pour voir sa mère... Mais elle ajouta rapidement que c'était trop risque et m'attrapa la main, je compris que quelques secondes plus tard qu'elle parlait de la chambre de sa mère. Nous entrions donc dans la chambre où reposait Gabrielle, je dois avouer que je n'étais pas spécialement à l'aise pour plusieurs raisons déjà elle était dans "le coma" pour avoir rompu son lien, ce qui risquait de m'arriver, et me rappelé les conséquences, enfin moi je n'aurais pas le temps d'être dans le coma si je m'y risquais réellement, et puis Gabrielle c'était Gabrielle... Je hochais la tête lorsqu'elle dit que nous ne serions pas embêté par les infirmières. Elle rajouta qu'elle dormait depuis longtemps, j'ajoutais doucement un : "Je sais."

Je m'appuyais sur une table qui était dans la chambre et tendais la main vers Théodora et attrapa la sienne. _" Mais toi comment vas tu ?". Je m'inquiétais pour elle, une révélation de ce type ce n'était pas simple à avaler. J'avais envie de la prendre dans mes bras, mais n'en fis rien, attendant un geste de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodora S. Van Alen
up in the sky

up in the sky
avatar

© Crédit Kit : always*love

Féminin
Messages : 279
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 28
Âge du personnage : quinze ans.
Localisation : new york city.

MessageSujet: Re: [hopital]. truth hurts; lies worse.   Jeu 16 Juin - 7:31

Schuyler ne répondit pas à Jack toute suite au sujet de la personne qui avait menti. Elle ne voulait pas parler de ça dans les couloirs et visiblement Jack n'avait pas comprit son allusion. Tant pis, elle lui en parlerait quand ils seraient à l'abri. Elle lui prit la main et l'entraina dans la chambre de sa mère. Elle ne savait pas ce qu'il savait à son sujet et elle était loin de se douter de son malaise. Bien qu'elle ait pu songer avant que d'être en présence d'une personne dans le coma n'était pas vraiment naturel, elle ne s'était pas trop posée la question. C'était un endroit calme où personne ne viendrait les déranger, les infirmières sachant que Schuyler était là, elles n'entraient pas. La miss ferma la porte derrière eux tandis que Jack l'attrapait par la main. Elle se rapprocha de lui tandis qu'il lui demandait comment ça allait.

Bonne question. Schuyler baissa les yeux pur regarder ses chaussures avant de relever le regard vers Jack. Elle ne savait pas trop quoi penser de tout ça. Il y a quelques mois elle ne savait même pas que les vampires existaient, et maintenant, elle apprenait qu'elle n'en était pas vraiment une. Elle apprenait aussi pourquoi sa mère était dans le coma et c'était ça qui avait en plus grande partie blessé Sky'. On lui avait menti depuis qu'elle était née sur pourquoi elle n'avait pas eu de mère. Et son père alors, il n'était pas parti ? Elle n'avait pas eu le temps d'en demander à plus à sa grand mère. Schuyler lacha la main de Jack pour croiser les bras. Elle resta toute fois proche de lui. « Je... Je ne sais pas trop quoi en penser. J'ai toujours pensé que... » Elle regarda sa mère étendue avant de continuer. « Que c'était du à un accident de voiture. » Elle fit une pause. « Et maintenant.. » Elle refit une pause en s'éloignant de Jack pour se rapprocher de la fenêtre. Elle ne continua pas sa phrase. Elle n'était pas certaine d'avoir répondu à la question de Jack. Elle en avait peut être même trop dit ?

Schuyler regarda par la fenêtre. La vue d'ici était magnifique. On pouvait voir une partie du centre de New York. Ils se trouvaient au dernier étage alors la vue était magnifique bien qu'il fit sombre dehors. On pouvait voir les lumières de Times Square et des voitures. Sky' adorait ça. Elle était restée des heures à regarder dehors lorsqu'elle venait seule en soirée. Schuyler se tourna à nouveau vers Jack pour expliquer ce qu'elle n'avait pas expliqué dehors. « Charles. Il savait forcément pour ce que j'ai trouvé à la librairie la dernière fois. Tu te souviens ? Le cahier de Catherine Calver. » Sky' faisait référence à ce qu'elle avait montré à Jack le jour où ils s'étaient retrouvés tous les deux dans la bibliothèque du Sanctuaire et qu'elle lui avait montré le cahier de Catherine. Mais c'était avant qu'il ne l'embrasse et qu'ils ne décident de se voir en cachette. Alors peut être qu'il avait oublié cette partie. Elle ne lui en voudrait pas parce qu'elle même avait mit en standby ses recherches, bien trop occupée à penser à Jack. Elle continua en appuyant ses paroles de gestes de la main. « J'ai demandé à ma grand mère ce qu'elle savait dessus. Elle m'a dit que c'était elle qui l'avait écrit. Or, ma mère était là à l'époque. Et Charles aussi. ». Elle le regarda en espérant qu'elle ait été assez compréhensible. Elle ne voulait pas que Jack se braque en pensant qu'elle accusait son père. Elle comprendrait qu'il refuse d'entendre ce qu'elle venait de dire puisque c'était son père tout de même. Mais non en fait, elle ne comprendrait pas. Ils avaient passé un certain temps à chercher la vérité, quelqu'elle soit. Il ne pouvait plus fermer les yeux sur l'évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moy-destiny.ze.cx
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [hopital]. truth hurts; lies worse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[hopital]. truth hurts; lies worse.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. How to make truth from lies.
» Lugh ❖ If truth hurts, just change it
» Chartre de l hopital militaire de l'ost Artésien
» Operations de protection du Morne l'Hopital
» You are the truth, out screaming in this lies ♫ [ABANDONNE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_MANHATTAN
 :: 
{°_Manhattan ~ Centre
-
Sauter vers: