À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I-3 > Un cri dans la nuit

Aller en bas 
AuteurMessage
Blue Bloods
Admin

Admin
avatar

© Crédit Kit : © dyn (moi)

Féminin
Messages : 891
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 32

MessageSujet: I-3 > Un cri dans la nuit   Dim 6 Fév - 6:01





Il est une heure et demie du matin et le cri s'est fait entendre voilà un petit moment. Beaucoup d'entre vous n'ont pas osé retirer leur masque. Après tout, c'était le principe de la soirée. Tout le monde s'est réuni pour retrouver la personne ayant hurlé mais les recherches ne sont pour le moment pas très fructueuses. Des petits groupes s'organisent sous les ordres du conservateur du musée qui lui, a retiré son loup.

La police n'est pas encore au courant de l'affaire puisqu'un cri lors d'une soirée, ce n'est rien à première vue... Cela dit, il semble que des rôdeurs s'intéressent au musée d'un peu trop près.
Vous allez donc vous retrouver à déambuler dans les couloirs du MET et qui sait sur qui vous tomberez !


Ordre de passage :
1
2
3

Mimi

Joy

Joshua

_________________


Dernière édition par Blue Bloods le Lun 18 Avr - 2:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueblood.1fr1.net
Madeleine 'Mimi' Force
DUCHESNE- Be the queen or be nothing
DUCHESNE- Be the queen or be nothing
avatar

© Crédit Kit : by Am'

Féminin
Messages : 207
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 24
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Manhattan

MessageSujet: Re: I-3 > Un cri dans la nuit   Sam 12 Fév - 4:40

Quelques heures plus tôt, un hurlement strident avait glacé d’effroi tous les vampires présents dans l’aile Antique. La première pensée de chacun était allée à la pauvre Aggie Carondolet, dont la mort mystérieuse était encore fraiche dans les mémoires. Serait-ce une récidive ? Dylan Ward, le Sang-d’Argent, avait été arrêté la semaine passée au Block 122 : de l’avis général, c’était lui qui avait tué la Sang-Bleu. Il était censé être rentré chez lui après le diner, pour éviter tout incident durant le bal masqué. Quelle ironie ! Dans l’ambiance trouble qui régnait dans le MET, une question restait pendue aux lèvres de tous, sans que personne n’ose la formuler : Dylan était-il vraiment rentré chez lui, ou était-il rentré en douce, et absorbait l’âme de quelque vampire ? Sous les masques, qui sait qui se cache …

Madeleine Force pensait à tout cela en marchant. Le bruit de ses talons sur le marbre résonnait dans le couloir. Elle cherchait quelqu’un avec qui en parler : Jack. La jolie blonde avait besoin d’être rassurée, de partager ses doutes avec son frère. Elle ne savait que penser des évènements récents : la mort d’Aggie, l’arrestation de Dylan, le cri dans la soirée, le tumulte qui s’ensuivit, tout lui semblait trouble. Elle qui avait toujours tout compris, elle se sentait dans une impasse. Quelque chose la dérangeait dans cette histoire. Quoi ? Elle n’en avait aucune idée. Toujours à ses pensées, elle mit un pied dans le hall d’entrée, mais resta à l’abri des arcades. Mimi jeta un regard circulaire à la vaste salle et frissona.

Le hall d’entrée était désert. Une étrange atmosphère y pesait. Seules les lueurs vacillantes et surnaturelles des bougies au plafond tranchaient la pénombre inquiétante de qui y régnaient. Pas un bruit, sinon celui de sa respiration. Les portes massives montaient la garde, pour empêcher un visiteur nocturne de pénétrer dans le musée… ou empêcher les invités de s’échapper. Ce hall, parcourut d’un tapis rouge désormais terni par toutes les chaussures qui l’avaient parcouru, n’était plus aussi accueillant qu’au début du bal. Mimi avait même du mal à croire que ce lieu était le même qu'elle avait traversé, en souriant et saluant, quelques heures plus tôt. Maintenant, cette même salle l’angoissait. L’effrayait, même. Mais pour rien au monde elle ne se l’avouerait.

Azraël sourit nerveusement, pour se donner une contenance. Remettant en place, ses mèches blondes, elle fit demi-tour et se réengagea dans le couloir qui l’avait mené ici. Le claquement de ses talons résonnait encore dans le hall.

Au détour du couloir, elle tomba sur un escalier, massif et majestueux, rejoignant l’aile Antiquité, où s’était réunie la communauté des vampires. Elle le monta, tenant le bas de sa robe dans une main et la rampe dans l’autre. Des bruits lui parvenaient, plus nombreux au fil des marches gravies : froissement des étoffes soyeuses, chuchotements précipités des discussions, éclats de voix. Les sons d'un bal normal, en somme. Mais l’orchestre s’était arrêté de jouer.

Mimi se rappelait avec une netteté déconcertante tous les autres bals, dans ses vies antérieures. Tous différents mais au fond, tous pareils. Celui-ci dérogeait à la règle : Azraël ne savait pas si elle devait se réjouir du changement ou s’en désoler …

Elle arriva devant la porte, grande ouverte, de la salle du bal : des recherches s’organisaient autour de Ryan Parker, conservateur du musée et père de sa grande amie Addison. Il avait retiré son masque, comme quelques autres Sang-Bleus de la pièce. Madeleine, elle, l’avait gardé. Elle jouait toujours les jeux jusqu’au bout, aussi glauque soit la fin.

Elle s’écarta de l’ouverture : elle n’avait aucune envie de se mêler aux recherches. La seule chose qu’elle voulait était trouver Jack, et celui était justement introuvable. Il n’était pas avec les autres vampires, elle aurait reconnu sa tête blonde dans n’importe quelle foule. Où est-il, bon sang ! Pour une fois que je dois avoir une discussion sérieuse avec lui, il n’est pas là ! Et elle n’avait pas spécialement envie de se balader encore longtemps dans les couloirs plongés dans l’ombre du MET. Surtout quand Dylan Ward et la possible présence d’un Sang-d’Argent dans le musée hantaient ses pensées. Madeleine resserra ses bras autour d’elle. Elle tremblait.

Soudain, elle s’aperçut qu’une fille était dans un coin, à moins de 20 mètres d’elle. Mimi ne l’avait même pas remarquée. Immobile, l’autre vampire était grande, et de longs cheveux blonds descendaient en cascade le long de son dos. Elle devait avoir son âge. La moitié supérieure de son visage était cachée sous un masque, et elle semblait effrayée. Je crois que nous sommes tous effrayés, ce soir. Madeleine s’approcha : elle pourrait toujours parler avec la fille, qui ne semblait n’être ni méchante, ni has-been -Madeleine Force restera toujours Madeleine Force, même dans les situations les plus désespérées.

Elle se racla la gorge, faisant sursauter la Sang-Bleu plongée dans ses pensées.

-Rhm .. Tu es à Duchesne, non ?

Mimi réfléchit un instant. En fait, ce n’était qu’une simple supposition de sa part. Tous les jeunes Sang-Bleus n’allait pas à Duchesne, n’est-ce pas ?

-Enfin … Je peux toujours me tromper.

Elle esquissa un sourire, autant pour elle-même que pour l'autre.

-En fait, je me moque de savoir si je te connais ou pas. Il vaut mieux que nous restons deux anonymes, pour qu’on profite au moins de la fin de cette soirée … agitée.

Madeleine vit son interlocutrice froncer légèrement les sourcils, tandis qu’elle-même continuait de sourire. Peut-être que son attitude la surprenait … Mimi ne faisait pas toujours attention aux convenances. Mais après tout, l’autre Sang-Bleu aurait rejoint les battues si elle était se préoccupait des ces convenances. Aussi Azraël se sentait parfaitement en droit de discuter allègrement avec elle, en ces heures pourtant sombres …


Dernière édition par Madeleine 'Mimi' Force le Mar 5 Avr - 6:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy M. Slown

Moi & Juste moi

Moi & Juste moi
avatar

© Crédit Kit : © dyn (moi)

Féminin
Messages : 237
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 32
Âge du personnage : 17 ans

MessageSujet: Re: I-3 > Un cri dans la nuit   Mer 2 Mar - 2:57

[HRP : LOL Mimi ... Y'a quelques contresens dans ton RP mais c'est pas grave hein ! ^^ Tu as dit que le hall était désert alors que c'est là qu'on est ! Et tu as dit qu'on était nombreux à avoir retiré notre masque alors que le 1er post dit qu'on est nombreux à l'avoir gardé ! Laughing ]


Ce cri a retentit voilà un moment déjà mais cela ne change rien au problème ni même à la situation. Non, Joy n'a pas bougé depuis un bon moment, elle est là, dans un coin, seule... Elle ne sait plus quoi dire ni quoi penser. Elle ne pense qu'à une chose : elle...
Qui est "elle" ?
Nulle autre que sa mère bien entendu. Tout cela parait confus ; tout comme dans son esprit.

Remontons quelques heures en arrière pour connaitre le cheminement de ce raisonnement - pas si raisonnable finalement.

A vingt deux heures, lorsque le repas s'acheva, tous les convives Sang-Bleu furent appelés à aller se changer et à enfiler leur loup pour la suite de la soirée. D'une robe mi-longue d'un jaune pâle, Joy passa donc à une robe longue d'un magnifique bleu nuit et ornée de plumes. Elle était magnifique, il n'y avait pas à dire... Elle remonta ses cheveux en une fausse queue et enfila son loup, assorti à sa robe et orné lui aussi d'une plume sur le côté droit.
Le but était bien simple : il était interdit d'enlever son masque, du moins pas avant que n'en soit donné "l'ordre" par le maitre de cérémonie. S'amusant comme elle le pouvait malgré son absence de cavalier, Joy dansait avec ceux qui le lui proposait ; elle buvait aussi mais l'alcool n'avait absolument aucun effet sur elle. La belle s'en voulut presque de ne pas avoir commencé à boire avant ses quinze ans, elle aurait au moins aimé savoir ce que produisait comme effet un état d'ébriété mais non, voilà une chose qui n'était pas accordée aux vampires un peu trop sages ! Bon sang si seulement elle avait pu être un peu plus ... extravertie ! Mais ça ne lui ressemblait pas, elle n'aimait pas être remarquée.

Après bientôt deux heures de danse, au beau milieu d'un slow qu'elle effectuait en charmante compagnie -du moins, le corps était plaisant et en tout logique, le visage était invisible sous ce masque-, c'est là qu'il se fit entendre : le fameux cri. Ce cri qui vous glace le sang et vous fait perdre vos moyens.
Non, jamais Joy n'avait entendu sa mère crier mais elle ne pouvait empêcher cette idée de la hanter : une personne qui se suicide peut crier à un moment ou un autre et sa mère avait bien trop souvent tenter de se suicider pour que la jolie blonde reste insensible à tout cela.

Les festivités s'étaient arrêtées aussitôt. Joy était dans le passage, elle s'était faite bousculé plusieurs fois ; elle avait donc eu la présence d'esprit de se décaler contre le mur mais depuis, plus rien, elle semblait vide, ailleurs et tout le monde semblait s'en accoutumer ou ne même pas la remarquer.
Tout le monde ?
Ce n'était pas tout à fait vrai... En effet, alors que son regard était toujours dans le vague, perdu et visiblement effrayé, une demoiselle à la chevelure aussi blonde que la sienne s'approcha de notre Sang-Bleu. Cette dernière ne la remarqua pas tout de suite, il fallu attendre qu'elle parle pour que Joy sorte enfin de son état de torpeur et qu'elle ne tourne la tête vers elle.


« Je... euh ... oui ... oui je suis à Duchesne ! »

Lentement, elle plongea son regard dans celui de la seule personne qui semblait s'intéresser à elle. Et même si elle ne semblait pas réellement rassurer, cet échange visuel eu pour effet de rassurer un peu Joy. Cela dit, elle n'avait pas réellement compris l'intérêt de cette question. Elle en déduit pourtant que celle lui faisant face était dans ce même lycée. La suite du discours de la blonde masquée troubla Joy. Elle se fichait visiblement de ce cri et la Sang-Bleu ne put s'empêcher de dire :

« Profiter de la soirée ? Mais ce cri ne te trouble pas ? »

Déboussolée par tout cela, elle tentait d'au moins paraitre saine d'esprit même si son trouble était bien visible. Elle avait d'ailleurs pris la liberté de tutoyer son interlocutrice. Sous ce masque, tous sont égaux, non !?
Elle laissa planer le silence, attendant de voir si la blonde portait de l'intérêt à ses paroles ou non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://charmeds-chaos.tonempire.net/forum.htm
Blue Bloods
Admin

Admin
avatar

© Crédit Kit : © dyn (moi)

Féminin
Messages : 891
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: I-3 > Un cri dans la nuit   Mer 13 Avr - 2:37

{Joshua n'étant plus, c'est donc à Mimi de poster...}

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueblood.1fr1.net
Madeleine 'Mimi' Force
DUCHESNE- Be the queen or be nothing
DUCHESNE- Be the queen or be nothing
avatar

© Crédit Kit : by Am'

Féminin
Messages : 207
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 24
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Manhattan

MessageSujet: Re: I-3 > Un cri dans la nuit   Lun 18 Avr - 6:02

Le fait que la Sang-Bleu en face d’elle ne semble pas sur la même longueur d’onde que Madeleine Force ne troublait pas le moindre du monde cette dernière. Depuis toujours, les autres calquaient leur attitude sur la sienne. Jamais elle n’avait eu à s’efforcer de copier celle des autres. C’était les autres, et c’est toujours, les autres qui s’ajustent à elle. Cela lui semblait être la plus naturelle des choses, comme si elle était née pour cela : montrer l’exemple aux autres. Et pourtant… Son attitude était loin d’être exemplaire. Azraël, en tant qu’Ange de la Mort, se sentait supérieure aux autres, qu’ils soient parents, amis, professeurs ou représentants de l’ordre public. Au-dessus des lois. Au-dessus des obligations dû à sa catégorie sociale. En ce moment par exemple, Mimi aurait dû paniquer ouvertement, demander la protection de quelques jeune homme courageux, chercher à savoir si ses parents allaient bien. Et bien non.

Elle avait cherché son âme sœur, Benjamin, juste après le cri. Ce cri qui avait gâché sa soirée. Elle avait eu peur, certes, mais elle ne l’avait pas montré –et ne le montrerais jamais au grand public. Mais Jack n’était pas là pour la rassurer. Et puis elle s’était « résonnée », avait décidé que tout compte fait, elle n’avait pas à craindre de mourir par la main d’un intrus, puisque, hé ! C’était elle, la Mort ! Et de fait, comme à son habitude, Madeleine pensait que si elle n’avait pas peur, et bien personne n’avait peur. C’était sans compter le fait que, sous les masques, elle était une anonyme, une madame-tout-le-monde.

Et la jeune femme en face d’elle, quel qu’elle soit, n’avait aucune raison de deviner que son interlocutrice était Madeleine Force. LA Madeleine Force. Et Mimi avait visiblement complétement oublié que c’était elle qui allait devoir faire des efforts pour s’adapter à la conversation. Même si « l’autre » était de Duchesne (elle venait tout juste de le dire), Mimi était irreconnaissable sous son loup garni de rubans et de sequins dorés.

-Oh, ben tu sais, des cris, j’en ai entendu, dans ma vie !

La fille la regarda, interloquée. Peut-être que j’y suis quand même allée un peu fort sur ce coup, quand même… Madeleine la regarda dans les yeux, et ce qu’elle y vit la surpris. Un mélange d’incrédulité, de curiosité et de dégoût. Et pour une fois, la reine Mimi se sentit presque… gênée. Elle n’avait vraiment pas envie de perdre la seule personne avec qui elle avait une chance de se divertir. Et c’était, il faut le dire, plutôt rare que Mimi éprouve de l’attachement, même momentané, pour quelqu’un -son jumeau mis à part. Il se passait décidément des choses très nouvelles en ce moment. Elle baissa les yeux et bascula sur l’autre pied :

-Enfin… (Elle soupira) Ouais, bon je dois avouer que ce n’est pas vraiment ce que j’attendais lors du Bal. Mais… Après tout… Ce n’est pas… Et puis…

Mimi s’embrouillait de plus en plus. Ce n’était pas son genre, pourtant. Son interlocutrice avait un air presque compatissant. Et jamais, au grand jamais, quelqu’un n’avait compatis pour Azraël. Le mot compassion était quasiment exclu de son vocabulaire. Elle-même ne compatissait jamais. Si les autres étaient mal à l’aise, malheureux, et bien tant pis pour eux ! Mais là… Madeleine rebascula sur l’autre pied.

-Bref, je veux dire que ce cri n’est pas normal, c’est vrai, mais il ne faut pas non plus en faire un drame, n’est-ce pas ? C’est sans doute quelque jeune Sang-Bleu qui a voulu faire une blague, ou qui s’est blessé. Les recherches vont bientôt aboutir, et on saura vite ce qu’il s’est passé !
En attendant, nous voilà désœuvrées…


Et Mimi Force resoupira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy M. Slown

Moi & Juste moi

Moi & Juste moi
avatar

© Crédit Kit : © dyn (moi)

Féminin
Messages : 237
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 32
Âge du personnage : 17 ans

MessageSujet: Re: I-3 > Un cri dans la nuit   Jeu 5 Mai - 8:20

Surprise, Joy entendit l'autre demoiselle lui répondre. Pourquoi surprise ? Et bien parce que visiblement, la jeune femme avait écouté ses paroles et y répondait. Ça pouvait paraitre si niais comme discours mais pourtant, vu son état, elle était contente de cela. Elle avait tellement le sentiment d'être toujours inaperçue, limite fantomatique. Alors oui, elle cultivait cet état de fait en restant discrète et réservée mais ça, c'était dans sa nature.
Pourquoi tous les Sang-Bleu ont l'air désinvoltes alors qu'elle ... elle est loin de l'être ? Le mal-être de sa mère ? Pourquoi pas. Sa mère n'a pas su apprécier sa nature et elle en ferait autant mais d'une autre façon ? Le raisonnement n'était pas si farfelu après tout. Mais ce n'était peut-être pas vraiment le moment de se pencher sur ce genre de réflexion. Elle aurait tout le temps pour ça les soirs de déprime qui s'annonçaient encore nombreux... Car oui, Joy ne portait pas si bien son nom et les jours où elle était vraiment heureuse étaient bien rares. Heureusement que son père faisait son possible pour se montrer agréable.
Mais ce soir-là ... il n'était pas là. Non qu'il n'avait pas voulu venir mais il n'avait même pas été convié.

Elle cessa de se fondre dans ses pensées, ce qui avait tendance à la déconnecter de la réalité, pour se reconcentrer sur son interlocutrice qui lui avait répondu. La réponse était d'ailleurs à la fois surprenante et ... terrifiante. Surprenante parce que Joy ne s'attendait pas à ce genre là. Terrifiante parce que le ton sur lequel les mots avaient été prononcés faisait penser à de la sincérité. Auquel cas, ce ne serait vraiment pas gai !
La demoiselle blonde tenta d'ailleurs de se rattraper aux branches, s'embrouillant encore plus et s'enfonçant dans ses paroles limite incompréhensibles. Après la surprise et les yeux écarquillés, Joy levait désormais un sourcil. Elle pouvait paraitre compatissante mais elle avait plutôt de la peine pour la demoiselle qui s'enfonçait. Elle ne savait pas qui se tenait face à elle mais elle se dit que la vie de celle-ci ne devait pas être facile tous les jours.
Les dernières paroles de la blonde au loup à rubans étaient très nettement plus assurées mais toujours aussi improbables si bien que Joy se demanda à présent si cette personne avait l'habitude de parler aux autres. Et elle ne put s'en empêcher, elle répliqua :


« Ne pas en faire un drame ?! Mais personne ne sait d'où ça vient ni ce qui s'est passé. C'est quand même ... enfin ... "surprenant" non ? »

Elle hallucinait légèrement, il fallait le dire. Elle poursuivit donc rapidement, ne voulant pas laisser le temps à l'autre de répondre de suite :

« Un tel cri pour une simple blessure ?! Ça me parait gros quand même. Enfin ... je ne veux pas paraitre défaitiste mais ... D'après ce que je sais - et je pense être quand même bien renseignée sur la question - RIEN ne peut tuer un Sang-Bleu et pourtant Aggie est morte. Cela ... ne t'inquiète pas le moins du monde ? Tu ne fais aucun rapprochement entre sa mort et ce cri entendu à une réunion importante de Sang-Bleu ?! »

Le fait que la jeune femme était outrée s'entendait très probablement dans ses propos mais elle n'en avait que faire. L'autre pouvait bien la juger, elle s'en fichait ; de toute façon, pour le moment, elle ne savait pas qui elle avait en face d'elle. Et puis, il fallait bien dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas même si, pour le coup, une seule personne entendait ces propos. Enfin, elle le croyait.
Comme si un meurtre n'était pas déjà assez suffisant. Pour Joy, il était tout bonnement impossible de prendre ce cri comme un simple amusement. Bien que lointain, elle y avait senti de la terreur, de la peur et de l'angoisse. Ça n'avait rien d'anodin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://charmeds-chaos.tonempire.net/forum.htm
Madeleine 'Mimi' Force
DUCHESNE- Be the queen or be nothing
DUCHESNE- Be the queen or be nothing
avatar

© Crédit Kit : by Am'

Féminin
Messages : 207
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 24
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Manhattan

MessageSujet: Re: I-3 > Un cri dans la nuit   Sam 14 Mai - 23:11

Un instant, Mimi se demanda ce qu’elle faisait ici. Elle était censée chercher son frère, et elle était en train de discuter avec une autre fille, qu’elle n’avait pas l’impression de connaitre, et qui la prenait en compassion. Oui, oui, vous avez bien entendu. Quelqu’un éprouvait de la compassion pour Azraël, elle qui détestait cela. Personne n’avait jamais eu de la pitié pour Mimi, car c’est justement le genre de fille qui n’a pas besoin de ça : sa vie était parfaite, et elle était parfaite. Enfin… Selon elle. Pour elle, l’Ange de la Mort, compatir était réservé aux faibles. Et elle n’en était pas une. A vrai dire, elle se considérais même comme une des meilleurs Sang-Bleu, que ce soit du côté humain ou du côté ange déchu. Madeleine Force n’éprouvait que du mépris pour les faibles.

Ce soir cependant, tout changeait. La blonde en face d’elle semblait la prendre en pitié. Mimi en était même quasiment sûre, elle avait toujours su lire dans les yeux des gens. De la pitié. Envers elle, la reine de Duchesne. Cela révoltait Azraël. L’autre vampire ne devait décidément pas savoir à qui elle s’adressait, et la prenait pour une fille un peu associable et bornée sur les bords.

Madeleine reconnaissait elle-même que ses points de vue pouvaient sembler un peu étranges. Elle faisait ça un peu pour provoquer, avouons-le, et pour se démarquer des autres. Cela avait plus que réussi ce soir. Son interlocutrice la regardait bizarrement et prenait sa désinvolture pour … et bien… du manque d’intelligence. Ce n’était pourtant vraiment pas le but recherché. Mimi espérait plutôt la convaincre de cesser de se creuser les méninges et de venir s’amuser avec elle, de quelque manière que ce soit. Pour le coup, c’était raté. La Sang-Bleu était visiblement vraiment préoccupée par le cri, et ne semblait pas vouloir lacher le morceau.

Mimi du tout de même concéder que son raisonnement était juste. Aggie… Sa mort l’avait beaucoup plus dérangée qu’elle ne le laissait paraître. Rien ne pouvait tuer un Sang-Bleu. Rien, sinon… Elle ne voulait pas y penser, l’Abomination était éradiquée depuis Rome, il devait y avoir autre chose. Mais tout de même… C’était très troublant, l’autre blonde avait raison. Ce cri avait été assez terrifiant, tout de même. D’autant plus que les Sang-Bleus n’étaient pas censés avoir peur, sauf en cas de petite blague comme surgir dans le noir, ou en cas de danger. Cette dernière option semblant la plus probable, au vu de la situation –la réunion annuelle de tous les vampires de Manhattan.

-C’est vrai, admit-elle, il y a peut-être un lien entre la mort d’Aggie et ce … ce cri. Mais vraiment, je ne vois pas quoi ! Qu’est ce qui pourrait faire aussi peur à un d’entre nous et tuer Aggie … ?

La réponse restait en suspens entre les deux vampires. Mimi se demanda jusqu’où l’autre fille avait remonté dans ses souvenirs. Elle-même ne pratiquait pas cet exercice très souvent, mais ses souvenirs les plus anciens remontaient à leur arrivée sur le Nouveau Continent. Et à un certain panneau…
Azraël plongea ses yeux dans ceux de la vampire, et à ce moment, elle était sûre qu’elles pensaient à la même chose, sans oser le prononcer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I-3 > Un cri dans la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
I-3 > Un cri dans la nuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Un carosse dans la nuit [PV]
» Dans la nuit noire (Pollo)
» La Boîte de Nuit de Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_MANHATTAN
 :: 
{°_Le Metropolitan Museum of Art
 :: {°_Billeterie & Hall d'entrée
-
Sauter vers: