À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfer et Damnation || Patisserie {Joshua}

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Lyn Kenth
☆ I know who you are ... ☆
Afraid ? Or not ?
☆ I know who you are ... ☆Afraid ? Or not ?
avatar

© Crédit Kit : Butter

Féminin
Messages : 109
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 37
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Enfer et Damnation || Patisserie {Joshua}   Dim 30 Jan - 10:01

Patisserie de M. Gordon
A deux pas de Duchesne


Il arrivait à Marie-Lyn de repenser au jour où elle avait appris l'existence des vampires à son insu. Et à chaque fois qu'elle y pensait, elle se sentait mal... Se dire qu'ils vivaient parmi les humains, que n'importe qui pouvait en être et qu'on ne s'en rendait même pas compte !... Car non, jamais elle n'aurait soupçonné ce patron avant de le voir à l'oeuvre et c'était si ... effrayant tout en étant déroutant.
Comme à chaque fois qu'elle était ainsi, Lyn marchait sans but, sans se rendre compte de là où elle allait, elle laissait ses pas la guider. Ce n'est que lorsqu'elle se força à reprendre ses esprits qu'elle se rendit compte qu'elle était dans un quartier qu'elle connaissait. Heureusement d'ailleurs ! Elle aurait eu l'air maligne si elle s'était perdue dans New York... Ce n'était pas un petit village de campagne où toutes les routes se rejoignen ! Non, c'est la grosse pomme.
Enfin, elle reconnut donc et cela éveilla son appétit. En effet, elle se trouvait non loin d'une patisserie qu'elle connaissait bien et dont elle appréciait particulièrement les spécialités. Elle hésita un court instant, serait-il bien raisonnable d'aller y faire un tour maintenant ? Elle jeta un rapide coup d'oeil à sa montre puis, dans le doute, ouvrit son agenda électronique. Il était 3h30 P.M. et elle avait un rendez-vous à ......... 3h15 P.M. Bon et bien, c'était dores et déjà loupé ! Alors à quoi bon courir ? Ce rendez-vous était à l'autre bout de la ville, le temps qu'elle y arrive, que ce soit en métro ou en taxi, la réunion serait finie. Et puis, ce n'était pas comme si c'était d'une importance capitale. C'était la réunion du budget, celle où elle restait assise sur sa chaise sans ouvrir la bouche parce qu'on ne lui demandait pas son avis. Et cela arrivait ... tous les trois mois. Et bien pour une fois, elle ouvrirait la bouche mais pour dévorer une délicieuse patisserie et pas pour entendre dire que tel ou tel service dépense trop en papier toilette !...

Décidée donc, notre jolie rousse traverça dangereusement la route pour se retrouver devant la porte de la petite boutique. Elle prit une profonde inspiration avant de pousser celle-ci, faisant raisonner la petite clochette.
Une odeur agréable et alléchante lui envahit les narines et la fit se sentir bien, oubliant tous les tracas qu'elle pouvait avoir. Oui, c'était décidé, elle ferait plus qu'acheter une patisserie ! Elle la mangerait sur place, dans la partie salon de thé...
Alors qu'elle regardait les étales, cherchant ce qui lui plairait le plus, elle entendit une dispute derrière elle. Elle se retourna et constata qu'il ne s'agissait que de deux enfants qui se chamaillaient pour une sucette ; visiblement, ils voulaient le même parfum. Cela n'avait finalement pas grande importance.

« Madame ? Vous avez fait votre choix ? » lui demanda la serveuse.

Marie-Lyn paru déçue. Elle avait l'habitude d'être servie par la fille du patron et en plus, elle adorait parler avec elle malgré leur différence d'âge. Elle ne put donc s'empêcher de demander :

« Daisy n'est pas là ? » Elle n'obtint pour réponse qu'un signe de tête négatif. Et bien soit, elle ferait sans elle. Après une courte réflexion, elle demanda donc : « Et bien un Mille-feuille et une tasse de thé à la menthe sur place s'il vous plait. »

On l'invita à aller prendre place et elle fut servie rapidement. N'ayant pas réellement faim puisqu'il s'agissait là de pure gourmandise, elle se permit d'attendre un peu histoire que le thé refroidisse un peu. Elle s'était déjà brûlé la langue plusieurs fois et elle préférait éviter de renouveler l'opération trop souvent.
Alors qu'elle trempait enfin les lèvres dans la tasse, elle se sentit comme épiée ; elle regarda alors tout autour d'elle d'où pouvait venir ce sentiment et la seule personne l'observant était un homme qui lui parut étrange. Elle ne dit mot cela dit et ne bougea pas d'un cheveux. S'il avait quelque chose à dire, il le dirait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Enfer et Damnation || Patisserie {Joshua}   Mer 2 Fév - 9:55

Dans son exploration méthodique de la ville, en prévision d’une éventuelle fuite ou traque dans la ville suite a un assassinat ou en prévision de ce dernier, le jeune homme était atterrit dans une sorte de salon de thé, par esprit professionnel il était entré et avait commandé quelque chose de léger, un homme seul dans un salon de thé qui ne mange pas et qui observe la pièce en silence était suspect alors autant passer pour un rêveur devant un bout de gâteau même si Joshua n’était pas forcement porté sur les sucreries.
En même temps qu’il commandait il commencer à marquer le visage de chaque personne qu’il voyait, il devait repérer tout les habitués, tout ceux qui se sentaient chez eux, tout ceux qui étaient là juste pour draguer une jolie jeune fille, tout ceux qu’il pouvait retrouver ici ou a qui il pourrait poser des questions a l’avenir. Quoi qu’en dise le dicton, l’habit fait le moine et on peut aisément apprendre la nature des gens en les observant quelques instant, pour les connaitre parfaitement il fallait leurs poser une dizaine de question mais quand bien même on en apprenait beaucoup.
Il allait s’installer dans un coin du restaurant en repérant les toilettes ou d’éventuelles sorties de secours, on ne sait jamais quand on peut avoir besoin de fuir, même si le jeune homme manquait cruellement d’expérience en course poursuite ses meurtres passait c’était a chaque fois déroulé sans accros grâce a ses plans de fuite et de replis, il n’avait jamais été attrapé en flagrant délit ou même été vue, il avait même déjà mis au point plusieurs plans pour partir de l’école et disparaitre dans les boyaux de cette ville monstrueuse qu’est Manhattan, avec les diverses cartes qu’il avait fait il pouvait aisément semer un natif de cette foret urbaine.
Plusieurs des visages présent lui était plus ou moins familier, des gens qu’il avait croisé ailleurs, ou vu a l’école, un en particulier lui semblait connu mais sans savoir ou il l’avait vu la première fois. Qui était-ce ? Un peu trop vieux pour être un étudiant, surtout avec le peu de temps qu’il avait passé a l’école pour le moment, du fait qu’il était nouveau on ne le faisait pas encore trop rencontré les lycéens, pourquoi ce visage semblait le marquer a ce point ?
Alors qu’il fouillait sa mémoire une jeune fille entra dans le magasin le forçant à se porter sur la nouvelle plutôt que sur les personnes déjà présente, il fallait identifié un maximum de gens en un minimum de temps pour former un véritable réseau de référence dans la ville, trouvé des alliés et des proies et nettoyer ce nid de vampires.
Il étudia la nouvelle venu dans le magasin, c’était surement encore une fille de riche, bien habillé, bien sur elle, cette ville regorger de ce genre d’humain, mais où était donc passé les déchets ? Les gens véritablement intéressant, ceux qui ont une vie qui vaut le coup d’être vécu, ceux avec qui tu peux te castagner sans raison juste pour le plaisir de l’acte, durant son entrainement au combat au corps a corps sont père l’avait envoyé dans un quartier plutôt mal famé, quel beau souvenir il c’était fait de bon amis a qui il n’avait jamais adressé un mot, le vocabulaire des quelques jours qu’il y a passé avaient été limité a des grognements.
Le jeune homme manquait de concentration en ce moment, il devait impérativement reprendre le contrôle et se recentrer sur son objectif : les vampires. Alors que Joshua pensait la jeune fille exécuté une drôle de chorégraphie au comptoir, c’est comme si elle prenait des décisions vitale en décidant de s’arrêter ici et en choisissant sa pâtisserie, quelle vie palpitante dis donc. Le chasseur riait intérieurement alors que la jeune fille prenait place dans le salon, il remarqua alors que la personne qui avait attiré son attention tout a l‘heure fixait la femme, il est vrai que son physique n’était pas déplaisant, elle devait un bon 25ans et il y avait pas vraiment de choix a cette heure dans ce magasin mais l’homme la fixait vraiment de manière bizarre et c’est lorsqu’elle remarqua qu’elle était épié que Joshua se rappela ou il avait vu cette tête, il était sur la liste desdélinquants sexuel répertorié de la ville, le jeune homme avait consulté la majorité des registre de tout les « gangster » ou autre en cas de besoin de main d’œuvre. Mais il est vrai qu’il avait toujours eu une sainte horreur pour ceux qui utilisaient leurs force physique pour abuser d’une femme qui sont naturellement plus faible qu’eux, car même si une fille est doué en combat au corps a corps si elle na pas travaillé sa musculature la nature ne lui permit pas d’infliger de blessure grave a une homme moyennement entrainer, bien évidement on peut casser des os sans utiliser beaucoup de force mais on ne brisera jamais une garde solide si on a pas de force brute et le jeune homme, qui en manquait, le savait très bien.
Plus il observait l’échange silencieux entre les deux personne, l’homme suspect et la femme suspicieuse, plus son sang se mettait à bouillir, si jamais ce type tentait quoi que ce soit alors Joshua aurait droit a un magnifique entrainement aujourd’hui, même s’il devait se méfier de pas se faire de réputation pour l’instant il ne pourrait tolérer ce genre d’agissement, il avait déjà du mal à laisser un tel homme regarder ainsi une femme. Son père lui avait appris énormément de choses inutiles et parmi celle la, la seule que l’enfant avait jamais intégré c’était bien le respect du sexe faible.
Le jeune homme, malgré son désir de meurtre, avait bien fait attention de ne pas paraitre suspect a son tour, il n’avait regardé directement l’homme ou la femme et avait bien fait attention d’avoir la main sous la table lorsqu’il serrait le poing d’impatience, il était rare pour lui d’avoir des pulsion meurtrière lorsqu’il ne s’agissait pas de vampires mais si l’homme s’approchait trop de cette femme, il ne pourrait certainement pas se retenir, pour le moment, il se contenta d’observer discrètement.

Revenir en haut Aller en bas
Marie-Lyn Kenth
☆ I know who you are ... ☆
Afraid ? Or not ?
☆ I know who you are ... ☆Afraid ? Or not ?
avatar

© Crédit Kit : Butter

Féminin
Messages : 109
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 37
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Enfer et Damnation || Patisserie {Joshua}   Ven 4 Fév - 6:22

{HRP : L'homme étrange dont je parlais ... c'était toi normalement ... }


Mal à l'aise et un peu déroutée, Marie-Lyn préféra se tourner de l'autre côté pour ne plus voir cet homme qui se montrait réellement un peu trop insistant de par son regard. Encore s'il avait eu du charme, elle aurait pu faire un effort et lui adresser un sourire voire plus si affinité mais là, c'était clairement impossible. Le regard que cet homme posait sur elle était lourd de sous-entendus et la faisait presque frissonner. Aussi, elle croisa les jambes dans l'autre sens, entrainant dans le même temps une légère rotation de sa part. Ainsi, elle ne le voyait plus en face mais avait toujours son reflet dans la vitrine de la boutique qui se trouvait juste à côté d'elle. Elle pouvait donc surveiller ses mouvements de façon discrète. Cela la rassurait d'un sens. Enfin, qui qu'il soit, il ne pourrait rien lui faire dans un endroit comme celui-ci, il y avait bien trop de monde autour d'eux.
Marie-Lyn profita de ce petit moment de tranquillité pour croquer à pleines dents dans son Mille-Feuille. Heureusement que la serveuse lui avait donné une serviette en papier car bien évidemment, elle s'en mit plein autour de la bouche. Décidément, elle était bien maladroite ! Cela dit, elle était prête à défier quiconque jurait manger un mille-feuille sans étaler de la crème partout !
Malgré ton apparente tranquillité, la jolie rousse ne parvenait pas à oublier l'homme derrière elle. Oui elle voyait son reflet mais à travers celui-ci, elle ne parvenait pas à voir les yeux de l'homme. Elle ne savait donc pas s'il la fixait toujours ou pas. Pourtant, elle avait bel et bien toujours l'impression d'être observée et celle-ci lui paraissait même plus forte. Mais bon sang, c'était la première fois qu'elle se sentait si mal dans cet endroit qu'elle adorait ! Non non non, ça ne pouvait pas se passer ainsi ! Elle était venu là pour oublier tout ses soucis et pas pour en trouver de nouveaux. Elle se prit donc en main et descendit le reste de son thé d'une traite - ou deux !. Reposant brusquement la tasse sur la table dans un bruit plus puissant qu'elle l'aurait voulu, elle se leva rapidement et regarda les personnes l'entourant. Deux personnes avaient désormais les yeux braqués sur elle. Mais quoi à la fin ?! Avait-elle des taches sur toute la surface de ses vêtements ? Ou une pustule sur le bout du nez ? Un morceau de salade coincé entre les dents ?! Avant d'aller plus avant, elle regarda ses vêtements pour être au moins sûre qu'elle n'avait pas ces fameuses tâches mais non, rien de tout cela. Elle regarda alors les deux hommes à tour de rôle et s'avança vers le premier, celui qui lui avait fait froid dans le dos. Poussant un soupir pour se donner du courage, elle lui dit finalement lorsqu'elle fut arrivée à sa table :

« Mais qu'avez-vous donc à me regarder ainsi ?! Sachez monsieur que je ne suis pas un bout de viande et je n'aime pas franchement être dévisagée de la sorte ! »

Elle avait réussi à sortir tout cela d'une traite, sans respirer une seule fois et elle n'avait pas paniqué, du moins pas encore. Elle se surprit d'ailleurs d'un tel sang froid ! Et par bonheur, elle avait réussi à ne pas parler de la peur qu'il lui inspirait. Mais bien sûr, elle ne comptait pas pouvoir partir sans une réplique de cet homme. Si son regard était insistant, il y avait fort à parier qu'il en serait de même de son discours.

« C'est que vous êtes d'une beauté éblouissante mademoiselle et je ne pus défaire mon regard de vous ! »

Elle eut envie de grimacer mais elle se retint bien que difficilement. Que répondre ? Elle réfléchit un moment, trouvant la réplique parfaite et elle cru enfin la trouver. Ainsi, elle répondit à son tour :

« Je n'ai rien d'éblouissant ! C'est le reflet de la lumière qui vous le fait croire. Vous n'avez qu'à vous retourner, cette serveuse est bien plus jolie que moi. »

Moui, ça manquait de conviction tout ça mais c'était ce qu'elle avait trouvé de mieux sur le moment. Regardant si l'autre homme avait écouté, elle retourna à sa place. Il avait forcément entendu. Il savait donc ce qui l'attendait.
Non mais Lyn n'allait tout de même pas être obligé de quitter ce lieu qu'elle adorait juste parce que des pervers la prenaient pour un futur jouet !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfer et Damnation || Patisserie {Joshua}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfer et Damnation || Patisserie {Joshua}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_Le Sanctuaire de Blue Bloods
 :: {°_Trace des RP du passé
-
Sauter vers: