À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Black Diamond

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: The Black Diamond   Mar 17 Aoû - 11:25


Noah L. Presley & Addison Parker

Si la température ambiante de ma chambre était insupportable, je savais que ce ne serait en rien comparable à la chaleur du bar dans quelques minutes. L’endroit ou j’allais être barman se soir était un endroit que fréquentaient les gens de bonnes familles; riches et célèbres que de part leur nom. Je savais qu’il allait regorger de belles femmes aux goûts de luxures et d’hommes prêt à relâcher leurs artilleries de séduction. Ce bar, Black Diamond, avait des allures lounges raffinées et n’attiraient que les jeunes adultes extravertis et prêt à se donner sous les caméras en sortant fumer sur le trottoir d’en face. Tous savaient que ceux sortant là dansaient, buvaient et séduisaient toute la nuit ; l’endroit rêvé pour les paparazzis afin de prendre des clichés scandaleux pour les potins du matin.
Quant à moi, j’étais en retard pour mon apparition de ce soir derrière le bar. L’heure qu’indiquait mon portable était bien avancée. Je me décidai donc à enfiler mon t-shirt Dolce, seul et unique exemplaire de la collection que les confectionneurs avait fait. Eh oui, j’ai mes connexions dans l’entreprise. J’attrapai mes clés, glissai mon portefeuille en cuir dans la poche arrière de mon jean et passai la porte de mon condo en pressant l’auto-démarreur de ma Lamborghini Gallardo. Extraverti, moi ? Sans aucun doute.

Le Black Diamond. Si peu arrivé, la richesse emplissait déjà mes sens. Les lustres ornés de diamants noirs illustraient la nuit au dessus des têtes, alors que les lumières blanchâtres du plancher de danse attiraient les regards. Les banquettes noires sur lesquelles reposaient ici et là des jetés zébrés étaient toutes occupés par la riche beauté de Manhattan. Et alors que trois jeunes femmes s’émerveillaient devant le comptoir noir du bar central sertit d’éclat de diamant blanc, je m’efforçai de ne pas rouler des yeux. Habitué à toutes ses apparences glorieuses, ce monde était le nôtre. Nous, la jeune fortune de l’Upper East Side.
Lorsqu’une main serra légèrement mon épaule droite, un léger sourire fendit mon visage de marbre. Je reconnus la barmaid du vendredi soir, Nathalia. Elle me cria de sa voix cristalline que j’étais attendu derrière le bar depuis au moins une bonne heure. Mon sourire s’élargit et je haussai les épaules; maintenant que j’étais là, mieux valait en profiter plutôt que de pleurnicher. Je lui fis donc la bise et me glissai sur le comptoir. Ça y était, tous les regards étaient désormais sur moi, les surplombant tous. Certaines femmes me reconnurent de leur regard sauvage qui me happait les sens. Mais ce soir, j’étais à tous et à personne. Un barman, un mannequin, pour hausser les billets bruns de ce bar majestueux.


Dernière édition par Liam S. Anderson le Lun 23 Aoû - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Addison Parker
Silver Blood wannabe

Silver Blood wannabe
avatar

© Crédit Kit : Aandy

Messages : 275
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Âge du personnage : 15 ans
Localisation : Le Block 122

MessageSujet: Re: The Black Diamond   Lun 23 Aoû - 8:10

Addison faisait claquer ses doigts fraichement manucurés sur la table en verre de son appartement de grand standing. Enfin il ‘était au nom de Ryan qui était le parent dans ce cycle mais elle avait fait la majeur partie de la décoration, et ce soir elle n’avait pas fait les choses à moitié, une nappe d’un blanc pur et des chandelles voilettes et un repas commandé chez le meilleur traiteur de la ville. La jeune fille avait espérer passer un moment agréable avec son âme sœur. Ils n’avaient rien de particulier à fêté mais li lui avait promis un dîner en tête à tête et pour l’adolescente ce genre de moment était si rare qu’elle tenait toujours à ce que tout soit parfait. Malheureusement pour la blonde Asmodeus venait de l’appeler pour annuler, prétextant une réunion de travail. Raziel ne le croyait qu’à moitié il était le chef au Met alors pourquoi devrait-il se laisser faire par les obligations, d’autant qu’il le lui avait promis. Addi avait des envies de meurtres.

Soudain elle se leva et utilisa sa force vampirique pour renversé la table et tout ce qui se trouvait dessus. Un râle menaçant lui échappa et emporté dans sa furie la jeune fille ne s’arrêta pas cela et s’en prit à la bibliothèque du salon puis à un peu de vaisselle dans la cuisine. Elle avait pourtant passé sa journée chez le coiffeur et au salon de beauté pour être belle et attirante, elle avait mit une robe bleu nuit en soie et avec de la dentelle noire sur le bustier, le bas lui arrivait juste au dessus du genou et en dessous elle portait un jupon noir. Ses escarpins étaient assortis, elle avait relevé ses cheveux et mit un simple diamant discret autour de son cou. Un maquillage charbonneux autour des yeux et des lèvres naturelles.

Hors d’elle et debout au milieu de l’appartement désormais chaotique Addison décida qu’elle ne voulait pas rester plus longtemps ici. Filant dans sa chambre de princesse elle attrapa un trench coat et un sac à main où elle balança ses affaires et quitta la maison sans laisser un mot expliquant le bazar ou son départ. Ryan n’avait qu’à aller à Dieu pour ce soir ! Raziel voulait maintenant s’amuser et ce par n’importe quel moyen. Au bas de l’immeuble le portier lui trouva un taxi et Addison donna l’adresse d’un bar qu’elle ne connaissait pas vraiment mais qui était semblait-il à la mode ces derniers temps. Mimi For ce ne jurait que par ce lieu et c’était l’occasion de le découvrir.

Arrivée face au Black Diamond, Addison n’hésita pas et se dirigea directement vers l’entrée sans faire la queue, bien sur habillé comme elle l’était on ne prit pas le soin de vérifier si elle était majeur ou non et c’était tant mieux car le premier qui contrariait la blonde ce soir pourrait facilement finir au fond d’une ruelle sombre façon kit pour meuble suédois. Il y avait déjà beaucoup de monde à l’intérieur, mais Addi se dirigea directement vers le bar et s’assit. L’adolescente retira son manteau et façon dramatique pour attirer l’attention d’un membre derrière le bar et quand enfin un arriva elle commanda sans même lever les yeux.

« Un Cosmopolitan. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Black Diamond   Lun 23 Aoû - 11:56

Comme à toutes les fois ou je mettais les pieds ici, je terminai de signer un autographe à une séduisante brune qui me dévorait de ses yeux noisette. Faire bonne parure était mon seul et unique rôle en étant derrière le bar; charmer, attirer et manipuler. Capter les regards, influencer les commandes d’alcool et formuler des promesses empoisonnées était mon contrat. Et je le réussissais à merveille, une main dans le dos et le sourire fendant. Les hommes, autant que les femmes, ressentaient le besoin de me saluer, de se faire remarquer. ‘‘Être mannequin? Bien sûr que tu peux. Je te refilerai le numéro de l’agence.’’ Et voilà, le tour était joué, aussi innocemment.
Alors que la musique d’ambiance cédait peu à peu la place à des tubes fraîchement sortis des disquaires, je servis un margarita à ma belle brunette. Alléchante, elle m’envoya un baiser de la main et trépigna jusqu’à la piste de danse. En la voyant balancer ses hanches de gauche à droite, je décidai qu’elle était la chanceuse parmi toutes les autres; c’est elle qui m’accompagnera à la fin de la soirée. Satisfait de ma prise, je glissai les billets de vingt et cent dollars à Nathalia avant de chercher ma prochaine proie.
C’est à ce moment qu’une jeune femme s’installa vivement au comptoir. Ses traits étaient tirés par la colère, pour ne pas dire la haine. Elle enleva théâtralement son manteau, faisant glisser ici et là son collier à un diamant scintillant de mille feux. Mon regard de prédateur accroché à son visage délicat, presque enfantin, je devinai qu’elle n’avait pas plus de dix-sept ans. Pourtant, sa robe sensuelle comptait parmi le chic et ses cheveux sévèrement attachés lui donnait une sagesse que, sûrement, elle n‘avait pas. Sa peau marmoréenne sous le velours de sa robe semblait de satin, alors que la dentelle noire de son bustier attirait mon regard. Mais avant même que je n’ai eu la descente idée d’aller la voir, Nathalia se dirigeait vers elle.

-Un cosmopolitain.

Ma collègue hocha la tête, prête à céder aux ordres de la belle blonde. Je vins à sa rencontre, discrètement, et lui dit de ma voix grave d’oublier ce verre.

-Je m’en charge, dis-je en affichant un air complice et provocant.

Je remarquai à peine son hochement d’épaules suivit de son soupir. En quelques secondes, je tenais le verre dans ma main. Je me dirigeai vers la nouvelle venue qui n’avait toujours pas levé les yeux sur moi, puis glissai sa commande devant elle.

-C’est la maison qui offre, soufflais-je d’une voix séduisante.

N’importe quel imbécile aurait eu peur qu’un ton de voix si faible ne se rende pas à elle. J’aimais jouer avec le feu, l’incertitude omniprésente que mon approche n’opère pas sur la demoiselle devant moi. Mes yeux profondément bleuâtre se glissèrent sur son visage, attendant une quelconque parole ou un simple regard. Je me savais attirant, hypnotisant et surtout prêt à tout pour qu’elle tombe sous mon charme. Mais je ne savais pas, à ce moment, que ce serait le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Parker
Silver Blood wannabe

Silver Blood wannabe
avatar

© Crédit Kit : Aandy

Messages : 275
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Âge du personnage : 15 ans
Localisation : Le Block 122

MessageSujet: Re: The Black Diamond   Lun 30 Aoû - 0:17

Addison qui regardait toujours obstinément le bout du comptoir vu distraite par la couleur rose typique de la boisson qu’elle avait commandée. La jeune fille allait tendre la main pour savourez l’alcool et oublier sa colère quand la voix d’un jeune homme lui parvint. Il n’y avait aucun doute qu’il s’adressait à elle car la phrase accompagnait la pose du verre. Addi adorait qu’on lui offre des choses et par conséquent elle daigna lever le regard sur son futur interlocuteur. Face à au vampire se trouvait un jeune homme à la beauté angélique. Grand, avec de magnifiques cheveux châtains et un regard très envoutant. Raziel se posa un moment la question de savoir s’il était un simple humain ou un Ange comme elle. Son regard se perdit un moment sur sa carotide et l’odeur du sang ouvrit l’appétit de la blonde. Lui offrant son plus beau sourire elle répondit.

« Alors, j’aime beaucoup la maison… »

Prenant son verre par le pied, à la façon d’une grande dame de la société et le leva en direction du serveur. Addison le fixa tout en prenant une gorgée, elle n’avait pas besoin de ses pouvoirs pour attirer ce jeune homme au creux de ses draps et quelle magnifique vengeance pour elle. Asmodeus se mordrait les doigts d’avoir annulé leur diner. Car l’adolescente savait qu’il n’aimait qu’elle fréquente des Sang-Rouges et que la seule escapade romantique qui lui était véritablement autorisé était avec Julian Crawford, ce pauvre Sang-Bleu pathétique. Non Addi voulait véritablement faire payer à son père de l’avoir laissé choir cette nuit et ce barman se trouvait être exactement à son goût. La blonde se passa la langue sur la lèvre inférieure de façon sensuelle comme si elle rattrapa une goutte de cocktail qui se serait échappée.

« Mais à la vérité je n’aime pas boire seule…la maison a-t-elle le droit de m’accompagner ? »

Addy s’était légèrement penchée sur le bar pour que son bustier se compresse un peu plus contre sa poitrine et accentue son décolleté. Bien sur la jeune fille n’avait pas besoin de ce genre de manœuvre puisque la nature l’avait dotée d’atouts physique incontestable mais si classique pour ceux de sa race. Doucement elle fit tourner son poignet pour que le liquide rose, presque fluorescent sous les lumières du lieu, bouge dans le verre. Raziel n’était plus vraiment intéressée par sa boisson, sa gorge lui réclamait un liquide bien plus chaud et bien sur carmin et en ce concentrant un peu plus, la jeune fille pouvait compter les battements de cœur du jeune homme rien qu’au mouvement de son sang dans ses veines. Elle salivait à l’avance en pensant au goût un peu sucré que ce garçon aurait, à l’odeur de sa peau quand elle planterait ses crocs dedans. Addison n’était pourtant pas du genre prédatrice et devait souvent réfréner ses pulsions vampiriques pour le bien de la mission des Sang-d’Argent mais ce soir ils pouvaient tous aller se faire voir. Si Ryan se permettait de la faire passer après son travail et bien l’Ange ferait passer les vampires après sa faim. Au moins elle était assez maligne pour se trouver une victime humaine.

Avec un clin d’œil et un sourire entendu le serveur répondit pas la négative sauf si l’adolescente était assez patiente pour attendre la fin de son service. En temps normal rester au bar à poireauter n’aurait pas plu à Raziel qui devait déjà refréner ses ardeurs pour beaucoup de choses. Mais puisqu’il allait lui falloir de quoi s’occuper pour ne pas tuer toute la salle et que le sang de ce type la faisait déjà saliver, le vampire accepta avec une nouvelle gorgée. Se perdant dans la contemplation de la foule pour passer le temps, la blonde s’imagina quelques siècles auparavant. La cour du roi Louis XVI et le son du menuet dans la galerie des glaces. Asmodeus prénommé alors Alain l’avait invitée à danser pour finir la nuit sous les étoiles, perdus dans un bosquet. Quelle merveilleuse nuit. Sachant que le bar possédait des backrooms Addison décida de provoquer un peu le destin et après avoir glissé son billet sur le bar pour sa consommation pourtant offert elle chercha le regard de son serveur et en profita pour le faire visualiser l’endroit où elle se dirigeait. Vers le fond on tomba face à un malabar qui lui demanda sa carte d’identité mais un coup de pouvoir vampirique arrangea le problème et elle se choisit un coin sombre pour attendre sa proie. Une pièce noir aux meubles moderne, digne d’une pub dans un magazine de décoration. Elle se mit à l’aise et commanda du champagne. Elle ne sut combien de temps après la porte s’ouvrit sur le brun, son futur repas. Alors qu’il entrait et refermait derrière lui, la jeune fille fit s’allonger ses crocs…

[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Black Diamond   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Black Diamond
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» Zara-Black
» black pearl raffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_Le Sanctuaire de Blue Bloods
 :: {°_Trace des RP du passé
-
Sauter vers: