À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chez Barneys ... ou pas ! || PV. Stefen

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Lyn Kenth
☆ I know who you are ... ☆
Afraid ? Or not ?
☆ I know who you are ... ☆Afraid ? Or not ?
avatar

© Crédit Kit : Butter

Féminin
Messages : 109
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 37
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Chez Barneys ... ou pas ! || PV. Stefen   Lun 14 Juin - 9:46

En tant que styliste, Marie-Lyn doit toujours trouver des idées innovantes et pour ça, elle doit bien entendu s'assurer que ce qu'elle visualise dans sa tête n'existe pas déjà ! Alors, quoi de mieux pour ça qu'une virée dans les centres commerciaux New Yorkais ? Elle avait prévu cela depuis la veille au soir et s'était préparée en conséquence. En ce samedi, elle avait fait sonner son réveil pour se lever assez tôt pour avoir le temps de se préparer et de faire tout ce qu'elle devait avant de partir en vadrouille.

Le réveil fut bien difficile pour la jolie rousse qui n'avait pas réussi à s'endormir avant tard dans la nuit. Et pourtant, elle avait tout essayé ! Les émissions ennuyeuses à la télé, le livre posé en vrac sur sa table de chevet, la console vidéo à laquelle elle a joué dans le noir pour se fatiguer les yeux... Rien n'était parvenu à bout de son énergie. Mais finalement, le somnifère allégé aura eu raison d'elle ! Et heureusement qu'ils existaient sinon, cela aurait certainement été une nuit blanche ; chose même pas imaginable avant une journée dans les boutiques !

Ce matin-là donc, la belle s'était levée de bonne humeur malgré un manque de sommeil évident. C'est donc très logiquement qu'elle était passée directement à la douche, retardant son petit déjeuné. Elle espérait en effet que sa douche lui donnerait un petit coup de pep's et pour aider encore davantage, Lyn n'hésita pas à user et abuser des jets hydromassant dont elle disposait. En plus d'être revigorant, cela était des plus agréables... Si bien que la jeune femme passa près d'une heure sous l'eau ! Elle en ressortit pleine de vie et c'est en peignoir qu'elle alla prendre son petit déjeuné : un café accompagné de deux tartines beurrées. Vingt minutes plus tard, le tout était avalé et il était temps de s'habiller.
Se rendant à l'étage de sa demeure, Marie-Lyn plongea dans son dressing d'une taille démesurée... En même temps, n'est pas styliste qui n'aime pas les vêtements ! La question était maintenant : combien de temps allait-elle passer à choisir sa tenue ?
Dix minutes ...
Cinq robes de sorties et deux ensembles pantalons mais rien qui ne satisfasse notre demoiselle.
Vingt minutes ...
Tous les pantalons ont retrouvé leur place dans les armoires et les robes sont toujours là. Ah non ! Il n'en reste plus que quatre. Il y a fort à parier que le choix de la belle se fera parmi tout cela...
Vingt cinq minutes ...
Ne restent en compétition que deux robes : la rose-saumon un peu pétante, droite et qui s'arrête au niveau du genou ou la verte pomme à volants qui est beaucoup plus courte...
Trente minutes ...
Et le choix est fait ! Ce sera la rose-saumon, bien plus pratique pour se promener dans les magasins et pouvoir se baisser sans contraintes !

La voilà parée, ou presque ! Qui serait-elle sans être coiffée et maquillée ? Qui la prendrait au sérieux avec les cheveux en bataille ?
C'est donc un retour à la salle de bain qui s'impose !
Encore une demie heure qui passe et voilà notre jolie rousse réellement prête à partir.
Sac à main sur l'épaule, elle se dirige vers son garage puis, rebrousse soudainement chemin. Non ! Aujourd'hui, elle ira en taxi...

Marie-Lyn n'eut pas de mal à trouver l'une de ces célèbres voitures jaunes qui la conduisit rapidement en plein centre de Manhattan. Direction les magasins pour la journée !
N'ayant peur de rien, la belle commença par un magasin des plus griffés puisqu'il s'agissait de Dior... Elle ne tenait pas à être accusée de copie par une aussi grande marque, elle ne pourrait pas rivaliser en cas de procès, alors autant s'assurer que ses idées n'avaient rien à voir avec les leurs... Elle poursuivit sa quête, allant de magasins griffés en magasins griffés et entrant même pas moment dans les petites boutiques n'affichant aucune marque. Et oui, cela était peut-être rare dans ce quartier mais c'était possible !

Après avoir passé toute la matinée à gambader, Mary commençait à avoir faim. C'est donc tout naturellement qu'elle se dirigea vers un restaurant qu'elle connaissait bien et qu'elle appréciait tout particulièrement : Barneys. Mais alors qu'elle allait entrer dans le bâtiment, la lanière de son sac à main lâcha, ce qui l'obligea à se baisser rapidement pour ramasser tout ce qui trainait. Et alors qu'elle ramassait le dernier objet tombé : son rouge à lèvres Chanel, elle se retrouva en face à face avec une paire de jambes, masculines à en juger par les chaussures. Lentement, elle releva la tête et vit un jeune homme à la peau légèrement halée. Se relevant sans précipitation, elle fit un large sourire qui, elle le pensait, cacherait sa gêne passagère.

« Je... Euh... Désolée ! N'allez pas croire que je me prosternais à vos pieds ! »

Elle rigola légèrement, trouvant sa remarque finalement plus stupide qu'autre chose. Restait à espérer que ce jeune homme avait un certain sens de l'humour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Barneys ... ou pas ! || PV. Stefen   Lun 28 Juin - 7:44

Stefen glissait lentement, doucement mais inlassablement. Son corps n'était plus rien qu'un entrelacs de chiffons, un sac de plumes. Enfin il touchait le fond de son gouffre. Debout, comme suspendue au milieu de rien, il était là et pourtant absent, il était visible et si invisible tout autant. Le vide qui l'entourait n'était qu'obscurité et douceur, frayeur et connaissance. Les rêves que le beau sportif faisait depuis 3 mois commençaient tous comme celui là... ce tableau couleur de nuit, immobile, sans vie, désert. Le jeune homme se retrouvait alors seul avec lui même, face à ses choix, face à ses envie, face à ses doutes et ses problèmes. Il se voyait maintenant et s'imaginait un ans plus tard; il imaginait se qui grandissait et voyait se qu'il espérait.

Comme ayant perçut l'écho de ses pensées, la toile noire s'animait, laissant
jaillir un semblant de vie. Ce n'était qu'infime mais tellement beau à voir: d'abords des lignes douces et arrondies, pâles presque translucide; puis le trait devenait plus vif, plus précis et naissait ainsi un véritable paysage. Les couleurs s'ajoutait devant les yeux de Stef', le vert de l'herbe tendre, le rouge des pétales de coquelicot, le bleu du ciel et le blond d'une chevelure. Un corps tant désiré se dessinait près de lui et attrapant sa main, l'illusion se matérialisait plus encore: ses yeux, son nez, sa bouche...
L'endormi tournait la tête à l'opposé, le décor sombre n'était plus et s'étendait maintenant un vaste champs jachère recouvert de fleurs multicolores. Un sourire calme et posé transperçait le visage du brun ,qui, resserrant son emprise sur cette main illusoire, percevait cette douce chaleur. Pivotant de nouveau vers le visage, maintenant,parfaitement sculpté de la jeune femme de ses rêves, il entendait au loin un rire cristallin, comme un carillon, qui résonnait au travers des plantes. Un éclat couleur des blés se montrait par ci, par là... Sans jamais en voir le véritable aspect, le jeune garçon savait de qui il s'agissait. Doucement, les bras qu'il aimait tant l'entourèrent et la voix suave de la femme illusoire lui murmurait au creux de l'oreille... Une chose...

Un violent frisson parcouru le corps basané de Stefen qui se réveillait en sursaut; tout en sueur, bien que ses fenêtres soit grandes ouvertes, laissant entrer un frais courant d'air nocturne ainsi que la complainte empoisonnante d'une ville à l'aube de son éveil. Se levant calmement, l'intermédiaire se dirigeait tout chancelant vers l'ouverture de son mur et s'appuyant contre la fine barrière de métal, il déposait son regard encore embué sur la ligne d'horizon au dessus des immeubles.
Le temps était clair, une belle journée s'annonçait ainsi. Mais pour le jeune homme, ce prélude d'un jour radieux sonnait inéluctablement comme une rengaine aux accord terribles. Car comme toujours en ces période de beau temps, le jeune garçon servait de chauffeur et homme de main à sa mère et plusieurs de ses amies... Sortie shopping oblige et une fois de plus il ne pourrait y échapper.

Soufflant brièvement aux lumières de la ville, Stefen se retournait et traversait sa chambre pour atterrir dans sa salle de bain. Se débarrassant du peu qu'il avait sur le dos, il s'engouffrait dans la douche et allumé le jet au maximum de sa puissance. Une eau glacée se répandait rapidemment, passant entre ses omoplates saillantes jusqu'à ses jambes encore engourdies. Il ne pensait rester que plusieurs minutes dans cet position avant de reprendre ces esprits mais il y passait déjà plus de trois quarts d'heure, sans s'en rendre compte. Se n'est que quand il sortit de cet douche assommante qu'il s'aperçut du laps de temps qu'il avait totalement mis à la trappe. Qu'importe sa mère se levait à peine et elle n'était pas la plus rapide du monde pour s'habiller et se maquiller: vive le shopping, encore une fois.
Le sportif jetait un coup d'œil furtif vers sa penderie et finalement s'en détournait pour prendre les affaires fraichement repassées et montées par le majordome de la maison. Il exhalait de ce linge un léger parfum d'huile essentielle... Vite masqué par celui de Stefen.

Il ne lui fallut que plusieurs nouvelles minutes pour voir descendre l'héritier unique de la famille Van Dortën dans la cuisine pour son petit déjeuner; préparé et prêt à consommé sur la table. Un sourire béat apparut sur le visage du jeune homme qui se penchait en arrière, regardant vers une porte en retrait.

- Merci Sebastian !!!!!
- Mais de rien Monsieur et accélérait le mouvement votre mère est presque prête.

Haussant les épaules tout en rigolant, le beau Stefen avalait rapidemment la nourriture qui se trouvait sous ses yeux avant de poser sa tasse dans l'évier.

- Je file Seb', à ce soir !!!


Et sans plus attendre la réponse du domestique, il s'échappait de la maison et s'engouffrait au volant de sa voiture, remplie à l'arrière de trois femmes d'âge mures. Et avec habitude, il démarrait au signal de sa mère assise à son coté.
Pendant plusieurs heures il suivit sans réflexion et opposition le groupe de dames qui piaillaient et minaudaient sur les derniers potins fraichement découverts. Finalement elles décidèrent de s'arrêter manger dans un restaurant plus que chic; le Barneys. Stefen le connaissait de réputation mais n'y était jamais entré.
Et pour une première entrée, elle n'était pas des plus discrète.

D'une par, sa mère et ses amies faisaient un tel bruit que personne ne pouvait ne pas savoir qu'elles étaient là et d'une autre part, une jeune femme venait de voir ses affaires tomber au sol. Une carte d'identité tomba à ses pieds et comme un gentleman, il ne pouvait s'empêcher de la ramasser pour la rendre à la belle inconnue.

« Je... Euh... Désolée ! N'allez pas croire que je me prosternais à vos pieds ! »

- Dommage... Marie-Lyn. Dit-il en jetant un coup d'œil à la carte. Une femme comme vous à mes pieds et je serais un homme comblé. Rajoutait-il en lui tendant la carte.

Et alors, qu'il la regardait, il lui adressait un sourire tranquille et rassurant, signe qu'il avait bien vu la légère coloration de son visage. Un rouge pâle qui fallait le dire, faisait parfaitement ressortir la couleur de ses yeux. Une jeune femme d'une beauté fracassante... Stefen et sa chance OU comment tombé sur des femmes magnifiques lors de sa première entrée au restaurant, Barneys.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Lyn Kenth
☆ I know who you are ... ☆
Afraid ? Or not ?
☆ I know who you are ... ☆Afraid ? Or not ?
avatar

© Crédit Kit : Butter

Féminin
Messages : 109
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 37
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Chez Barneys ... ou pas ! || PV. Stefen   Sam 3 Juil - 4:02

Marie-Lyn était plus que confuse de la situation. De toute façon, ce genre de chose n'arrivait qu'à elle, toujours à se mettre dans des situations pas possibles et bien sûr, sans le vouloir ! Et c'était toujours quand elle souhaitait que quelque chose arrive que rien ne se passait... Cela la fit sourire intérieurement et heureusement d'ailleurs que ce sourire ne s'extériorisa pas sinon, le jeune homme face à elle n'aurait probablement rien compris !
Confuse donc, elle avait senti le rouge lui monter aux joues. Et oui, une fois de plus, elle revêtait cette couleur qui allait finir par devenir sa préférée avec le temps ! Cela dit, le jeune homme avait l'air de ne pas avoir mal pris les choses. Ce qui surpris notre demoiselle par contre, fut le fait qu'il connaisse son nom. Elle n'avait pas vu tout de suite qu'il avait sa carte d'identité en main, aussi avait-elle écarquillé les yeux et lâché un « Pardon ?» sonore.
Sa surprise passée, elle put examiner celui qui lui faisait face et elle constata enfin ce qu'il avait en main. Elle fut soulagée de voir qu'elle n'avait pas à faire à un psychopathe furieux mais juste à un petit curieux. Elle tendit donc la main pour récupérer son bien, accompagnant son geste d'un presque timide : « S'il vous plait ? ». Une fois son bien rendu, elle poursuivit rapidement par une petite remarque :

« Ne vous a-t-on jamais dit que la curiosité était un vilain défaut ?! »

Elle afficha un sourire même si la situation la dérangeait réellement. Non pas que le fait qu'il connaisse son prénom soit gênant mais, il aurait aussi très bien pu regarder la date de naissance et c'était bel et bien ça qui la dérangeait. Car même si Marie-Lyn s'entretenait et qu'elle aimait ce qu'elle était, elle préférait dissimuler son âge réel. L'approche de la trentaine avait tendance à la paralyser. Oui, cela peut paraitre futile mais quand on est une femme, ça ne l'est pas du tout, surtout pour une femme dans le domaine de la mode. Heureusement qu'elle n'était pas mannequin ou elle n'aurait jamais toléré une telle chose. En même temps, la situation ne se serait alors jamais produite puisque ... quel mannequin viendrait manger dans un restaurant ? Aucune, à moins d'être sûre de pouvoir ... éliminer ensuite !
Lyn s'était donc empressée de ranger sa carte d'identité dans son sac à main, en prenant soin de garder la face avec toutes les informations vers elle. Son interlocuteur paraissait si jeune qu'elle aurait presque pu se sentir insulté mais il n'en était rien. Elle était encore très bien, pas une ride à l'horizon pour le moment ! Et puis, ce qu'on dit est vrai ! Ce n'est pas l'âge réel qui compte mais l'âge qu'on a dans la tête. Et de ce côté là, notre jeune femme n'avait aucun soucis à se faire puisqu'elle était très clairement restée une enfant. Et pour preuve, il n'y avait pas à chercher bien loin. En effet, la sonnerie de son téléphone portable n'était autre que "Can You Feel The Love Tonight" du dessin animé "The Lion King" !

Reprenant consistance petit à petit en repensant à tout ça, la belle rebondit alors sur la fin de la phrase du jeune homme. Elle ne savait pas trop quoi dire en fait mais elle se devait bien de réagir.

« Comblé ? Et bien ! Je suis ravie de l'entendre mais ne vous fiez pas aux apparences, mon caractère est peut-être bien loin de ce que je dégage ! »

Il n'en était rien bien évidemment ! Mary était un ange mais elle aimait jouer. Du moins, tant que cela restait convenable... Enfin, dire d'elle qu'elle est un ange pourrait être vrai si on zappait toutes les gaffes qu'elle pouvait faire ! Mais ça, le jeune homme en face d'elle n'en savait rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Barneys ... ou pas ! || PV. Stefen   Mer 25 Aoû - 12:16

Le jeune homme observait d'un œil inquiet les réactions de la jeune femme. Elle semblait étrange sous son épaisse chevelure flamboyante et sa peau légèrement rougit; comme perdue dans ses propres pensées. Stefen voyait clairement que la demoiselle était gênée, autant dans ses mouvements que par ses phrases. Alors haussant les épaules en signe de soumission, il tendit la carte à la dénommée Marie-Lyn. Et écoutant d'une oreille distraite la phrase qu'elle prononçait juste après, il observait rapidement le restaurant et repérait un endroit vide de personnes: le bar. Se retournant vers la jeune femme, il lui adressait un sourire chaleureux en répondant à ses questions qu'elle s'était empressée de bafouiller.

- Je n'ai que faire des qualités et des défauts, une personne est comme elle est et nous devons l'accepter en tant que telle.

Puis attrapant une mèche, couleur caramel, unique flammèche rebelle parmi les autres; il se penchait pour l'embrasser avant de se redresser et de dire d'un air charmeur.

- Je ne peux qu'admirez votre répartie et m'incliner devant votre perspicacité. Ainsi mademoiselle, accepteriez-vous de prendre un verre avec l'humble serviteur que je suis ?!

Le beau jeune homme à la peau halée se reculait de quelques pas, toujours aussi souriant et se retournait furtivement en direction de sa mère et ses amies. Comme il le soupçonnait, elles étaient toutes recroquevillées, se cachant du mieux qu'elles pouvaient derrière le menu ou leur revue du type "Gala" ou "Voici" voir même "Oops!" et "Closer". Magasines internationaux ?! Ou pas... Tout de même un peu déstabilisé par cet épiage intempestif, le jeune homme prit délicatement la main de la jeune femme et l'entrainait à sa suite vers les sièges libres et à l'écart, loin des regards insistants de la bande de vieilles peaux qui accompagnaient sa génitrice.

A FINIR
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chez Barneys ... ou pas ! || PV. Stefen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez Barneys ... ou pas ! || PV. Stefen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» les bugnes comme chez le patissier
» Du rififi chez les tau
» Bienvenue chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_Le Sanctuaire de Blue Bloods
 :: {°_Trace des RP du passé
-
Sauter vers: