À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etudiante en photoraphie + Millionnaire = Incompatible [ Manhattan Centre : Studio de photographe]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Etudiante en photoraphie + Millionnaire = Incompatible [ Manhattan Centre : Studio de photographe]   Jeu 3 Juin - 8:18

*Trois, deux, un ! *

- CALYPSO !

*Bingo ! *

Calypso se retourna dans son siège à roulette vers l'homme de haute taille, maigre comme un clou, portant un pantalon de cuir noir et une t-shirt blanc à bretelles larges, qui la foudroyait du regard. Caly' se leva lentement, s'amusant à mettre ses courbes en valeur. Elle adressa un sourire candide à son maître photographe, s'asseyant sur le bureau de celui-ci. Elle attrapa son appareil photo posait sur le bureau, l'alluma et, lestement, fit une photo du maître, rouge de colère, dégoulinant de sueur les jambes écartait, les bras croisés sur son frêle torse.

- Celle-ci sera superbe, la colère dans toute sa splendeur. Mais je suis sur que ce n'est pas contre moi que vous êtes en colère... Hein, Sam' ?


Elle lui sourit innocemment, jouant avec les nerfs de Samuel VonDrif son maître photographe et par la même occasion, le photographe officiel de Civilisation Couture. Elle avait attendu toute sa vie d'apprendre avec lui mais le maître n'était pas patient. Du moins était-ce ce que tout le monde s'affirmait à dire. Calypso, elle, son extravagance et sa malice toute voile dehors, avait dompté le maître en un clin d'œil et il lui fallait deux secondes, a Samuel, pour oublier les bêtises de Calypso et les lui pardonnait.

Le photographe hésita mais sa la "candeur" de sa "Caly' chérie" l'emporta et il laissa tomber sa colère comme un mouchoir. Il attrapa Calypso par le bras et l'emporta vers la chambre noire.

- Tu le sais pourtant, Caly' chérie, il ne faut jamais laissé la porte de la chambre noire ouverte surtout quand quelqu'un est à l'intérieur...

Calypso se renfrogna, être la petite protégé du maître avait ses avantages ainsi que c'est inconvénients. Il lui rabâchait sans cesse la même chose sans pour autant comprendre qu'elle avait comprit. Bon, elle ne faisait jamais ce qu'il lui disait...Mais elle avait compris !

* Mais lâche-moi ! Je veux faire de la photo, moi. Pas attendre que monsieur est du temps entre ses mannequins et sa chambre noire ! *

"Caly' chérie " se dégagea d'un coup vif, dont Samuel ne parut pas se formaliser, et ferma la porte de la chambre noire . Elle prit son appareil photo et partit à grande enjambé vers le studio photo. Une dizaine de mannequins posait et elle pourrait peut-être en prendre quelqu'un si elle disait qu'elle était la stagiaire, l'aide ,ou peut importe, un truc dans le genre, de Samuel.

- Salut les gazelles, je suis Calypso Campbell, la stagiaire de Samy'. Ne vous gênez pas pour moi je vais juste faire quelques photos.

Elle sa plaça bien en vu du photographe chargé de la séance et prit plusieurs cliché, consciente que son postérieur, sois dis en passant très joli, bouché l'objectif. Mais le photographe devait être au courant pour la " Caly' chérie" et ne dit rien.

* Comme quoi ça a du bon d'être millionnaire et étudiante*

- CALYPSO !

* Quoi que...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Etudiante en photoraphie + Millionnaire = Incompatible [ Manhattan Centre : Studio de photographe]   Jeu 24 Juin - 1:34

HJ : Désolé pour l'attente


Sa main tomba brutalement sur le réveil qui venait de sonner. Ou était-ce parce que son père était entrain d’hurler à plein poumons comme quoi le réveil qui braille depuis une demi-heure cela suffisait et qu’il était tant qu’il se lève. Seth grogna en passant sa tête sous la couette. Peut-être aurait-il du se coucher plus tôt la veille ? Peut-être que jouer à la PlayStation jusqu’à pas d’heure était de trop ? Tant pis.. il préférait nettement passer sa nuit devant sa console de jeu que d’être entrain de dormir. C’était une perte de temps et puis quand on savait ce qu’il l’attendait aujourd’hui…. Son idiot de lycée avait eu la bonne idée de leur faire faire des exposés sur les métiers et lui, avec son bol naturel, avait tiré au sort celui de photographe. Qu’est-ce qu’il en avait à faire lui des photographes ? Il voulait être gérant de casino alors les photographes… « Pour ta mère » avait lancé son père. Seth n’avait pas pu refusé. Il était vrai que sa mère adorait la photographie, Seth, lui ne s’y était jamais réellement intéressé. Ce qui l’étonna c’est que son père se souvienne de ce détail. Pourtant, Samuel n’avait jamais montré le moindre sentiment pour sa mère. Même depuis qu’il l’avait recueilli chez lui après sa mort, il n’en parlait jamais. D’ailleurs, Seth s’était toujours demandé pourquoi Samuel l’avait accueilli chez lui. Dix ans sans le voir, sans en entendre parler et là, du jour au lendemain, il faisait la parfait paternel. Qu’attendait-il donc ? De la reconnaissance ? Si c’était ça, il pourrait toujours attendre. Même si Seth s’était rapproché de son père, même s’il sentait au fond de lui qu’il voulait lui ressembler, jamais il ne le remercierait de l’avoir engendrer, jamais il ne lui pardonnerait cet abandon et jamais il ne le remercierait de l’avoir accueilli dans cette grande maison. Il ne fallait pas rêver. « Debout Seth ! Tu vas être en retard ! » lança Samuel derrière la porte. Seth grogna une nouvelle fois et se tira avec difficulté de sous sa couette. Sans un regard à son père il ouvrit la porte de sa chambre et passa dans la salle de bain.

La journée s’annonçait longue.. très longue. Trop longue. Aller chez un photographe… qu’est-ce qu’il en avait à faire de la photo ? Hein ? « Désolé maman » dit-il sous sa douche. En même temps, sa mère ne s’en serait jamais familiarisé. Elle se fichait pas mal que son fils n’aime pas ce qui lui plaisait à elle. Tant qu’il était heureux c’était tout ce qui lui importait. Voilà ce qu’elle aurait dit si elle était encore en vie. Sauf qu’elle n’était plus là. Etrangement, Seth ne pouvait pas s’empêcher de penser à elle tous les matins, comme si elle allait apparaitre du salon en lançant un « bonjour » gracieux. Seth sortit de la salle de bain un quart d’heure plus tard, lavé et habillé, les cheveux mouillés dégoulinant lentement sur son tee-shirt ACDC. Il bailla et retourna dans sa chambre dont les volets étaient déjà ouverts. « Merci papa » se dit-il pour lui-même. Comme s’il ne pouvait pas le faire lui-même. En même temps, il ne l’aurait sûrement pas fait. Il attrapa son sac de cours qu’il lança sur son épaule et pris sa DS qui trainait sur son bureau. Il la fourra dans sa poche de jean, elle l’aiderait à passer le temps durant le temps qu’il était au studio. Seth enfila ses Converses et claqua la porte en prenant bien soin de lancer un « Salut Sam’ » avant de partir. Il partit à pieds. Les transports en communs ça l’ennuyait et puis, pour être honnête, il n’était pas loin du studio de photographie. Et de toute manière, il n’avait pas l’intention de dépenser des sous pour les transports en commun et comme son cher père ne voulait pas l’accompagner, il irait à pieds. Quoique… il pourrait s’arrêter à Central Park et y passer la journée. Son père n’en saurait rien… ou pas. Et puis, s’il ne ramenait pas l’exposé, il aurait une sale note, en même temps ce n’était pas comme si cela allait changé sa vie d’avoir une sale note. Au moins, il saurait ce que cela faisait. Seth soupira en arrivant devant le studio. Il poussa la porte qui tinta. Un mec arriva tout sourire. Seth grimaça. « J’ai rendez-vous avec le photographe » dit-il d’un air presque blasé. Paraitre content d’être là était un peu trop dur pour lui. « Suis-moi » lui répondit le jeune homme. Il le suivit jusqu’à une chaise qu’on lui proposa en attendant que le photographe termine ses photos. Seth le observa quelques secondes avant de prendre sa DS pour jouer. Il leva les yeux lorsqu’il entendit le nom de Calypso retentir dans la pièce. La fille, il la connaissait. Elle était au lycée avec lui. Il l’avait déjà croisé dans les couloirs. Au moins, il se sentirait moins seul. Pourtant, il ne se leva pas de son siège pour aller la saluer…
Revenir en haut Aller en bas
 
Etudiante en photoraphie + Millionnaire = Incompatible [ Manhattan Centre : Studio de photographe]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» Centre Arthurien
» Centre de perfectionnement Coiffure
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_Le Sanctuaire de Blue Bloods
 :: {°_Trace des RP du passé
-
Sauter vers: