À Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Là, maintenant, tout de suite {Jack

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Là, maintenant, tout de suite {Jack   Jeu 27 Mai - 7:10

Comme tous les mardis après-midi, Theodora sortit de la Bibliothèque de Duchesne. Elle jeta un coup d'œil rapide dans son sac afin de vérifier qu'elle avait bien rendu tous les livres qu'elle avait emprunté et en sortit son mp3. Elle glissa les écouteurs dans ses oreilles et fit défiler les titres jusqu'à qu'elle en trouve une qui ne l'insupporte pas dès le premier couplet. Elle pressa la touche Lecture et ferma les yeux. Après tout, elle n'avait rien d'autre à faire en attendant son prochain cours. Son prochain cours ? C'était quoi déjà son prochain cours ? Ah oui, français ! Theodora n'avait jamais vraiment aimé cette matière mais ils étaient obligés de choisir une deuxième langue alors entre l'espagnol, le français et l'allemand, elle avait vite fait son choix. Une bande pimbêches de seconde passa près d'elle en riant bruyamment et venant interrompre sa musique. Elle augmenta le volume, histoire de ne pas avoir à supporter les gloussements incessants des autres élèves et se dirigea vers les escaliers.

Les escaliers de Duchesne étaient quasiment aussi grands que les marches du Met. Remarque, presque tout le lycée égalait le Met. Avec ses meubles historiques et ses photos encadrées en noir et blanc représentant les promotions qui avaient suivis la création du lycée, on se serait vraiment cru dans un musée. Dans un sens, ça ressemblait un peu à la maison de Theodora. Sauf qu'ici, les tableaux et la majeure partie du mobilier n'étaient pas couverts de draps . Le jeune fille ne savait même pas pourquoi sa grand-mère insistait pour garder les œuvres couvertes et les chambres fermées à clef. Si ça se trouve, c'était juste pour une raison complètement débile. « Ou alors c'est là qu'elle cache les cadavres de ses victimes, muahaha ! » Songea-t-elle avec un petit sourire. Sérieusement, qu'est-ce qu'on pouvait bien cacher dans des pièces désertées et poussiéreuses ? Enfin de toute façon, le jour où elle comprendrait comment fonctionnait le cerveau tordu de Cordelia, cette dernière serait surement déjà morte. Theodora posa son sac, s'assit sur une marche et s'appuya contre la rambarde. Elle regarda sa montre et son regard se perdit dans la contemplation du plafond. Encore une dizaine de minutes avec la reprise.

C'était fou comme les gens se ressemblaient à Duchesne. Les filles étaient toutes vêtues mêmes jeans pré-troués, pré-tachés et pré-déchirés mais dont les montants frisaient les quatre zéros et les garçons, tous en simples chemises et cravates nouées ou lâchées. Comme on pouvait le remarquer, c'était bien d'avoir l'air pauvre, en revanche, l'être pour de vrai était carrément inexcusable. Tous ces élèves avaient le même air hautain et méprisant. « C'est plutôt eux qui sont méprisables » se dit Theodora avec un soupir exaspéré. Elle, elle n'entrait pas dans le tableau. Elle ne cadrait pas avec le reste du décor. Personne ne faisait attention à elle, simplement habillée d'un haut blanc avec un short en jean par dessus des collants noirs et de bottines à talons. Elle coinça une mèche de cheveux, trop lisse pour tenir avec une barrette, derrière son oreille et sortit son cahier de français de son sac. En général, elle n'avait pas besoin d'apprendre ses leçons pour les connaître par cœur. Pas comme les Duchesniens, même vampiriques, qui passaient des heures à étudier. Mais le français, avec son accent bizarre et ses conjugaisons compliquées, était une des rares disciplines qu'elle avait du mal à assimiler. Encore une chose qui la différenciait du reste du monde, génial ! Elle enroula ses écouteurs autour de son mp3 pour avoir utilisé tout la batterie et le glissa dans sa poche droite.
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin J. Force
Sang~Bleu
Sang~Bleu
avatar

© Crédit Kit : //

Messages : 188
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Dans Manhattan

MessageSujet: Re: Là, maintenant, tout de suite {Jack   Jeu 27 Mai - 7:54

Aujourd'hui c'était à nouveau une journée comme les autres à Duchesne, les mêmes automatismes, les mêmes cours jour aprés jour. Je ne m'en plaignais pas au contraire, même si parfois je revais d'un peu d'action, il faut dire que dans mes vies antérieurs j'avais eu pas mal de rebondissements. Mimi et moi étions dans le taxi pour nous diriger vers les cours, le trajet était heureusement court, mais ma très chère jumelle ne pus s'empecher de toucher au col de ma chemise... Comme tous les étudiants de la prestigieuse école, je portais un jean à un prix fou, une chemise blanche qui n'était pas mise dans mon pantalon et un pull bleu marine avec la cravate qui me donnait un air négligé. Je poussais la porte de Duchesne accompagné de Madeleine, mais ce matin nous n'avions pas cours ensemble avant l'aprés midi. Je rejoignais donc mes amis et passais une matinée ennuyante en cours, plus particulierement en histoire, puisque j'avais de plus en plus accés à mes souvenirs et donc à des époques différentes.

L'aprés midi avait déjà commencé, mais je n'avais pas cours avant un vingtaine de minutes, j'avais donc le temps de faire un petit tour dans les couloirs. Les couloirs étaient une curiositée ici, enfin pour les gens de l'extérieur, plus particuliérement le couloir et les élèves se changeaient avant d'aller un sport, il n'était pas rare de voir des filles en sous-vêtements, entrain de rire avec un garçon qui se changeait sans honte, après tous ici, nous nous connaissions casiment tous depuis le jardin d'enfant. Heureusement qu'il y avait des nouveaux au fur et à mesure du temps, c'était certainement difficile pour eux, mais un peu de changement faisait du bien. Enfin bref, je continuais de marcher dans le couloir cherchant quelque chose à faire du regard. La bibliothéque ? Pas spécialement, j'avais déjà tous les livres dont j'avais besoin.

Je finis par poser mon regard sur Thédoora, une sang-bleu qui était un an plus jeune que moi. Nous n'avions jamais parlé très longtemps, enfin par véritablement une vraie conversation. Elle semblait différente des autres, déjà par les vêtements qu'elle portait et dans sa façon d'être. Je me dirigeais vers elle, et vit qu'elle était en train de reviser son français, je plissais les yeux, en général reviser ne servait pas à grand chose pour nous...

_" Pas facile comme langue !" lui dis je dans un français parfait.

Je lui souris et m'appuyais contre le mur à côté d'elle. Je ne savais pas trop quoi et ne me démontais pas. Deux personnes passérent devant moi et me saluérent, deux cooequipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là, maintenant, tout de suite {Jack   Sam 29 Mai - 7:30

Theodora ferma les yeux, et essaya de réciter la leçon dans sa tête. Elle sa la récita en entier et se sourit à elle-même. Après tout, tout le monde la considérait déjà comme une tarée, quoi qu'elle fasse alors un peu plus ou un peu moins, peu lui importait. Elle relut rapidement les terminaisons, ferma son cahier et essaya de les réciter aussi. Oh mais pourquoi avait-il fallut qu'elle choisisse la langue la plus difficile ! En même temps, elle n'avait jamais vraiment eu de chance. Avec un père décédé et un mère...qui dormait depuis quinze ans, on le voyait de suite. Elle rouvrit son cahier pour essayer d'apprendre ces fichues terminaisons et se mit inconsciemment à jouer avec son crayon à papier. Elle n'avait pas le cœur à faire du français, là, tout de suite. Elle referma violemment son cahier et son crayon à papier se cassa en deux. Theodora leva les yeux au ciel et jeta les deux morceau de crayon dans son sac puis y rangea également son cahier. « Stupide crayon. Stupide cahier. Stupide langue ! »

_ Pas facile comme langue !

Elle sursauta et mit deux minutes avant de traduire cette phrase exprimée en français justement par... Theodora tourna la tête. Jack Force était appuyé contre le mur à côté d'elle et il souriait, comme si c'était normal qu'il soit là en train de parler en français. Comme si c'était normal qu'il lui parle à elle, Theodora Van Alen, la fille que personne ne connait. Son regard se fit perplexe. Qu'est-ce qu'il faisait là d'ailleurs ? Il ne devrai pas être en train de trainer avec sa sœur ? Ou en train de discuter avec les autres élèves de l'équipe de Crosse ? En tout cas il avait raison. Mais Theodora savait quand même parler un minimum le français pour en faire depuis trois ans. C'était sa grand-mère qui lui avait conseillé de commencer cette langue dès le collège. « Et elle a toujours raison » se dit Theodora. Elle formula rapidement une phrase dans sa tête.

_ Pas facile, mais il y a pire.

Lui dit-elle avec un sourire. Toujours étonnée intérieurement cependant. Mais depuis quand est-ce qu'elle parlait – en français – avec Jack ? Ils avaient beau être dans le même lycée, c'était à peine si ils respiraient le même air. Et pourtant il était là, au lieu d'être avec les gens « normaux » comme l'était Aggie Carondolet avant de...Mourir. Elle avait déjà du mourir plusieurs fois dans ses vie antérieures. Elle était une Sang-Bleu. Sauf que c'était fois elle était vraiment morte. Ça lui faisait toujours aussi bizarre de penser ça. Elle n'avait jamais était proche d'Aggie, là n'était pas le problème, mais le fait de savoir que quelque chose pouvait tuer des vampires... Elle frissonna. Il faudrait qu'elle songe à questionner sa grand-mère un de ses jours sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin J. Force
Sang~Bleu
Sang~Bleu
avatar

© Crédit Kit : //

Messages : 188
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Dans Manhattan

MessageSujet: Re: Là, maintenant, tout de suite {Jack   Dim 30 Mai - 2:21

Ca pouvait certainement être bisard dans n'importe quel lycée de parler français avec quelqu'un, mais pas à Duchesne c'était casiment normal, après tout, c'était un lycée avec un très bon niveau en langue, certainement parceque la plupart des sangs bleus étaient nés une fois dans leurs existences, en europe ou un peu partout dans le monde. Moi par exemple, j'étais déjà né en France,et y était retourné plusieurs fois dans ce cycle en vacance avec Charles. La chose plutôt surprenante pour les étudiants autour, c'était que je lui parle à elle, que je parle à Théodora Van Allen, la fille qui passait innaperçu, la fille qui passait son temps avec, je ne sais plus trop son nom et qui s'habillait bisarement. Franchement je m'en fichais ! Je ne sais pas encore pourquoi mais je trouve cette fille interessante comme ci j'allais découvrir quelque chose en lui parlant.

Elle me répondit dans un français correcte qui me fit sourire. Apparement ca ne la génait pas de parler avec moi. J'avous que parfois, je m'étais surpris à parler avec une demoiselle qui balbutiait des mots incomprehensible, avant de s'enfuir en courant, certainement se trouvait idiote d'avoir dit ca. Je revins à l'anglais traditionel :

_" C'est certain ! Connaitre des langues ca sert toujours ! Et puis on a pas franchement le choix !"

Les langues étaient obligatoire à Duchesne contrairement à la plupart des autres lycées. Je ne détachais pas le regard de Théodora. L'avais je déjà croisé auparavant ? Elle me rappelait quelque chose enfin plutôt quelqu'un. Enfin bref, je la vis frissoner, mais pas un frisson de froid, quelque chose de certainement plus profond, c'était assez bisarre. Mais après tous, cette conversation était bisarre.

_" Quelque chose ne va pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là, maintenant, tout de suite {Jack   Dim 30 Mai - 4:52

Bizarrement - Bon, d'accord, cette discussion était carrément bizarre mais bon - ça ne la dérangeais pas plus que ça de discuter avec Jack. Il sourit à la réflexion - en français, s'il vous plait - de Theodora. La plupart des filles de ce lycée le connaissait depuis le bac à sable mais certaines continuaient à ne rien trouver à dire si elles se retrouvaient en face de lui.

_ C'est certain, connaître des langues ça sert toujours ! Et puis on a pas franchement le choix...

“Techniquement si, on à le choix entre l'allemand, l'espagnol et le français” se dit-elle avec un demi-sourire. Enfin, pour lui ça devait être facile, de parler le français. Comme tous les autre Sang-Bleu, ses souvenirs revenaient et Theodora était sure qu'il était né en France au moins une fois. Il devait probablement se souvenir qu'il avait déjà appris le français, ou un truc du même style. Theodora ne pouvait que se faire une vague idée des souvenirs vampiriques - ou devrait-elle plutôt dire Sang-Bleuitique - étant donné qu'elle n'en avait jamais eu. Ce dont elle était sure, c'est que rien ne pouvait les tuer. Non. Faux. Elle n'en était pas sure. C'était même complètement faux puisque Aggie était morte. Aggie était une Sang-Bleu qui, leur avait-on dit, ne pouvait pas mourir. Mais quelque chose l'avait tuée et ça continuait à brouiller la jeune fille.

_ Quelque chose ne va pas ?

Evidemment. Theodora détestait se justifier. Chaque fois qu'elle rentrait un peu tard et que sa grand-mère lui demandait ce qu'elle faisait, elle répondait “Rien” et elle partait en courant dans sa chambre. Sa petite chambre chérie avec son poster d'Evanescence qui manquait de se décrocher à chaque fois qu'il y avait un petit coup de vent et dont elle avait repeint en jaune fluo les murs quand elle était au collège dans un accès de rébellion. Elle devrait peut être recommencer, mais en noir cette fois. Elle aimait bien le noir, en général cette couleur s'accordait avec son humeur : Morose et stressée. Et puis de toute façon, elle n'avait pas à se justifier devant Jack Force, dont elle ne connaissait pratiquement rien et à qui elle n'avait jamais parlé pendant plus d'une minute.

_ Non, c'est juste que je trouve l'histoire avec Aggie...Bizarre.

Lâcha-t-elle malgré elle. Elle ne savait pas pourquoi, mais le regard de Jack fixait sur elle dégageait une impression de déjà vu...
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin J. Force
Sang~Bleu
Sang~Bleu
avatar

© Crédit Kit : //

Messages : 188
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Âge du personnage : 16 ans
Localisation : Dans Manhattan

MessageSujet: Re: Là, maintenant, tout de suite {Jack   Mar 8 Juin - 8:29

Je ne sais pas pourquoi mais j'aimais bien discuter avec Théodora bien que notre conversation la plus longue lorsque je remonte dans mes souvenirs étaient celle ci. Elle semblait avoir une vision du monde totalement différente des gens que je cotoyais à longueur de journée, pour qui chaque chose qui leur arrivait était tout à fait normal, tiens une voiture et bien ils le méritaient c'était ainsi. Bon je dois dire que j'étais un peu les deux entre Théodora et le reste des élèves.. J'eus également un petit sourire, c'est vrai que nous n'avions pas vraiment le choix, mais ce n'était pas la mort non plus, et je dis ca en connaissance de cause !

J'avais sentis un changement dans la façon d'être de Théodora, je n'entrais pas pourtant dans le Glom c'était pas poli, et puis contrairement à d'habitude j'avais envie de la découvrir peu à peu, quelque chose m'interessait. Et ca ne me surprenais pas vraiment plus que ca. Enfin elle m'expliqua bien que briévement le fond de ses pensées. Je fronçais les sourcils, et la regardais soudainement gravement... Je savais de quoi il sagissait réellement, et puis Aggie ne devait certainement pas être la premiére et contrairement à ce que Charles voulait nous faire croire, elle ne serait pas la derniére. Bizarrement j'avais l'impression que ce fait s'était déjà produit.

_" Une triste histoire ! On nous as dis qu'il n'y avait rien à craindre, ils ont certainement raison."

Mes paroles traduisaient le contraire de mes pensées, et on pouvait facilement sentir la pointe d'irronie assez forte dans le "certainement".

_" Certaines histoires ne sont pas toujours..."

Je ne finis pas ma phrase car un de mes amis passa et m'apella, je devais y aller de toute la façon la cloche sonnerait dans quelques secondes :

_" Je ... On se voit plus tard "

partais vers ma salle de classe, d'un pas tranquille et assuré comme d'habitude. Je passais donc une heure dans la salle de classe et après c'était enfin la libération, je pouvais sortir, ma journée était terminé. Enfin la cloche sonna, je m'asseyais sur un rebord de fenêtre et sortais un bouquin, Mimi ne sortait que dans une heure, et nous avions prévu de passer le reste de la journée ensemble, en fait nous avions un rendez vous...

[HJ : Je me suis permis de faire un petit bond d'une heure, histoire de te faire réfléchir ! Si ca ne te conviens pas envois moi un Mp ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Là, maintenant, tout de suite {Jack   

Revenir en haut Aller en bas
 
Là, maintenant, tout de suite {Jack
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si tu m'achevais maintenant, là tout de suite - Hildred
» Bonne nouvelle mais pas pour tout de suite!
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.
» FILE UN VAVA À DIANA. TOUT DE SUITE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vampires de Manhattan :: 
{°_Le Sanctuaire de Blue Bloods
 :: {°_Trace des RP du passé
-
Sauter vers: